dérive métallique caravelle

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Caphornier intergalactique
Messages : 11932
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: dérive métallique caravelle

Message par olivier81 » 20 août 2019, 12:19

ta caravelle est sans doute en gréement standard (12 m²),il existait la caravelle sport avec un mât plus haut (7m50 au lieu de 6m90 posé sur banc),la voilure de cette version corresponds à peu près à celui du jet (gv,foc et spi) ;) ;)
Pièces jointes
caravellesport.jpg
caravellesport.jpg (102.95 Kio) Consulté 661 fois


le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

Avatar de l’utilisateur
Fanch-c
Albatros en esquif
Messages : 1381
Inscription : 24 mars 2011, 13:45
Localisation : Sainte Annois ....à coté de la mer-petite (mor-bihan)

Re: dérive métallique caravelle

Message par Fanch-c » 20 août 2019, 14:11

J'ai un peu tout testé en dérive sur caravelle et il y a des trucs à tenir en compte pas vraiment attendus, une dérive bois est à un peu moins de 10kg, une en métal approche les 30kg... Si vous couchez votre caravelle sur l'eau les 20kg de différence vont se faire ressentir en enfonçant un peu plus le bateau qui au moment d'être redressé est pas bien haut sur l'eau

Le gros avantage d'une dérive métallique s'est qu'en principe si "elle touche" en naviguant le fond aura plus mal que le métal... sauf si le contact se fait de travers ou si le bateau "tosse" verticalement.

Un souci inattendu veut qu'une dérive "normale" en métal pour caravelle fait 6mm d'épaisseur.... et à l'usage elle vibre ! J'en ai fait une en assemblant des morceaux, 7mm au tiers supérieur, 6mm au tiers du milieu et 5mm au tiers du bas... Ca fonctionne mais ça fait 30 kg !

Pour la dérive en bois massif celle sur la caravelle bleue est amusante, Faite de tasseaux à fil opposés presque carrés assemblés par un chant en zig-zag elle a la partie qui reste dans le puis doublé par deux plis de bois massif au fil croisé donc très solide au niveau de son axe et des renforts en métal sur la tranche avant et sur l'angle arrière... tous on eu l'occasion de justifier leur présence !

Son puis de dérive est aussi assez particulier et semble du coup très bien vieillir...
........................................................ tout baigne !

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3079
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: dérive métallique caravelle

Message par Phil » 20 août 2019, 19:46

Fanch-c a écrit : Pour la dérive en bois massif celle sur la caravelle bleue est amusante, Faite de tasseaux à fil opposés presque carrés assemblés par un chant en zig-zag
Ce procédé s'appelle le bouvetage. C'est très efficace parce que ça multiplie la surface de collage par 2 ou plus mais il faut être sérieusement équipé (toupie) et être ultra soigneux pour réaliser l'assemblage si on veut que ce soit parfaitement plan.
A moins de disposer d'un rabot et d'une dégau de 600mm de large, bien sûr.

T'as ça Fanch?

Avatar de l’utilisateur
Fanch-c
Albatros en esquif
Messages : 1381
Inscription : 24 mars 2011, 13:45
Localisation : Sainte Annois ....à coté de la mer-petite (mor-bihan)

Re: dérive métallique caravelle

Message par Fanch-c » 20 août 2019, 22:57

Fait à la défonceuse avec un outil à denture courte.... pas le genre de truc que t'a envie de faire tout les jours . :mrgreen:
........................................................ tout baigne !

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3079
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: dérive métallique caravelle

Message par Phil » 20 août 2019, 23:41

Fanch-c a écrit :Fait à la défonceuse avec un outil à denture courte.... pas le genre de truc que t'a envie de faire tout les jours . :mrgreen:
C'est ça le courage !

Avatar de l’utilisateur
goose
Capitaine au long cours
Messages : 568
Inscription : 09 juil. 2012, 12:49
Localisation : Guéhenno, Morbihan

Re: dérive métallique caravelle

Message par goose » 21 août 2019, 00:08

J'utilise un Spi de 470, c'est top.
J'ai utilisé une fois le Spi de cinquo ancienne jauge avec Coucoudou à la barre, je cite le capitaine : "ça fait un beau sillage mais ça commence à être chaud, affale moi ça"
La seule chose qu'on est sûr de ne pas réussir est celle qu'on ne tente pas
Paul-Emile Victor

Avatar de l’utilisateur
Fanch-c
Albatros en esquif
Messages : 1381
Inscription : 24 mars 2011, 13:45
Localisation : Sainte Annois ....à coté de la mer-petite (mor-bihan)

Re: dérive métallique caravelle

Message par Fanch-c » 21 août 2019, 00:33

Phil a écrit :
Fanch-c a écrit :Fait à la défonceuse avec un outil à denture courte.... pas le genre de truc que t'a envie de faire tout les jours . :mrgreen:
C'est ça le courage !


S'est surtout pas le meilleur outil, il en existe un plus cher qui ne fait qu'un seul "zig-zag' au centre..... plus facile à assembler au collage.
........................................................ tout baigne !

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3059
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: dérive métallique caravelle

Message par LASEROLOGUE » 21 août 2019, 13:15

Comment transformer un bateau simple en usine à gaz...la très rustique caramelle des glénans devient un objet High tech. :sdfds :lkj

Il y a presque 20 ans j'avais ramené ue quasi épave de caravelle (fonds HS mais structure saine ) et l'acheteur, un ex champion de Tornado, m'a détaillé les modifs qu'il comptait faire pour en faire une bête de régate...c'était du délire (pareil pour le Vaurien, le 420, le 470 qui ont commencé populaires et simples et ont fini en usine à bout's inabordables).

Si on veut rigidifier un peu plus une dérive en CP Pyodur, on peut faire come pour certains cinquos parker:

faire 3 ou 4 fentes verticales de 3 mm d'épaisseur dans la moitié avant et y coller de la latte à voile en composite carbone époxy entrée à force par la tranche.

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3079
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: dérive métallique caravelle

Message par Phil » 21 août 2019, 13:41

C'est interdit par la jauge.

J'ai misé sur le Poyodur car ma dérive (d'origine) a cassé en régate et que j'ai préféré assurer sur la qualité pour éviter la même galère seul dans mon coin.

Les Caravelles ne sont ni coûteuses ni difficiles à optimiser et hormis la pantoire, les barbers de foc (je n'en ai pas) et les barres de flèches, y a rien de différent avec un modèle d'époque.
Une caravelle de champion, au top du top se vend un peu moins cher qu'un Laser neuf.
La mienne avec l'achat d'un mat, voiles accastillage et appendices neuf m'a coûté au final 4500€ (remorque et roue de secours comprise). Étalé sur 3 ans ça représente pas une somme folle pour un bateau qui sait tout faire (sauf aller vite).
Je compte évidemment pas l'huile de coude!

Reste qu'un équivalent populaire avec coque en fibre et fond auto videur serait bienvenu mais ça n'existe pas.

Le Laser Bahia serait parfait mais sa construction en rotomoulé en fait un poids lourd. Dommage car il est à peine plus cher qu'un Laser Standard.

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/