Raid Méditerranéen en dériveur

Envie de partir à l'autre bout du monde, ou de faire des ronds dans un lac, comment débuter…
Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3100
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par Phil » 04 juil. 2019, 20:07

Bon vent!
Tu nous feras un reportage au retour j'espère !



Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 134
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par edez66 » 23 juil. 2019, 22:50

Bonsoir a tous!!

A peine arrivé (et le temps de me remettre le ciboulot en état), ha oui j'ai un van a aménager et je doit trouver un emploi...

Mais voici quand même le petit récit de notre petite aventure...
J1:

Départ du Racou, sur la plage.
IMG_20190705_114201-640x480.jpg
IMG_20190705_114201-640x480.jpg (35.68 Kio) Consulté 928 fois
A peine en mer, un zodiac viens nous interpeler, pourtant en dehors de la zone de baignade il nous informe qu'il est interdit de mettre à l'eau ici et que l'on doit rentrer par le chenal voile devant le poste de secours.
Bien entendu celui-ci ne permet pas de tirer le 420 jusqu'a la voiture...utilisable seulement pour les planches a voile.
Bref on lui dis que de toute façon on ne reviendra pas ...on va de l'autre coté vers le nord!!

Une heure de navigation plus tard, nous avons fait 5km environ.
Le vent de sud monte, comme prévu, j'ai "speeder" le départ pour avancer un peu mais nous n'irons pas plus loin, enfin ci, 1km peut etre, c'est le batheme du feu pour nos 2 mousses débutants.
Tombage de grand voile en pleine mer, dérive levé nous entamons de jolies surf pour attérir tout droit sur la plage, je ne tente aucune manoeuvre d'accostage , ce sera la sable tout droit.
Nous sautons a terre et tirons le 420 autant que faire se peu, en attendans nos compagnons qui vivront le meme moment.

10 minutes plus tard, les espris repris, les bateaux à terre , le camp s'installe, dans une "cahute" de naturistes....echangistes...nous sommes au bocal du tech, ici tout se fait...sauf d'accoster en 420 visiblement.
Au moins nous aurons la paix, a part quelques masturbeurs effreinés qui pensent qu'on "bricole" dans notre cabane... ce sera un tres beau spot!!
DSC_0053-640x480.JPG
DSC_0053-640x480.JPG (27.86 Kio) Consulté 928 fois
DSC_0058-640x480.JPG
DSC_0058-640x480.JPG (29.68 Kio) Consulté 928 fois
DSC_0059-640x480.JPG
DSC_0059-640x480.JPG (40.09 Kio) Consulté 928 fois


Pêche: rien nos appats ont finis en bouilli dans le tupéroir laissé à la traine(ne plus faire ça, les dures, c'est trop mou!)
Pièces jointes
IMG_20190705_120108-640x480.jpg
IMG_20190705_120108-640x480.jpg (43.97 Kio) Consulté 928 fois

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 134
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par edez66 » 23 juil. 2019, 22:53

J2:

Départ du bocal du Tech, nous espérons faire mieux que le 5km de la veille.
Les thermique Sud Sud Est nous emmenent paisiblement vers le nord, nous partons grand largue pour obtimiser un peu la vitesse puis faisons quelques bords pour nous rapprocher de la cote.
Au bout de 25km nous attendons nos amis qui peinent a trouver la bonne allure. Après une pause casse croute au large, via une mise a la panne de rigueur, nous décidons de repartir temps que le vent nous porte.
Entre 17h et 18h le thermique devrait tomber et il faut avancer, Barcares, Port Leucate sont des stations très longue ou il nous est impossible d'accoster.
Il faudra 20km de plus pour arriver au bout de port Leucate, près du village des pécheurs. Le thermique commencais à réduire nous sommes calé.
DSC_0064-640x480.JPG
DSC_0064-640x480.JPG (54.61 Kio) Consulté 928 fois
DSC_0066-640x480.JPG
DSC_0066-640x480.JPG (23.61 Kio) Consulté 928 fois
42km aujourd'hui en 9h de navigation.
Mon équipière à bien pris ses marques le temps était clément, l'humeur s'en suit.

Peche: un maquereau a la traine, il m'a échappé des mains..

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 134
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par edez66 » 23 juil. 2019, 22:55

J3:
Il faut franchir le cap Leucate, nous craignons un peu le coup de vent en sortie, avec la tramontane, ça peut etre sport.
Ici l'endroit est sauvage et s'est toujours un peu impressionnant les caps.
Nous passons sans trop d'encombre, quelques coups de houle remplissent le bateau mais rien de méchant.
C'est 30minutes plus tard qu'une bascule plein nord nous fait surprise!
Nous décidons de tomber la grand voile une fois de plus et d'accoster dans le canal voile du village de la Franqui repéré plus tot.Le vent nous y pousse, nous ferons un accostage en douceur.

Nous attendons nos compagnons qui galères un peu et ne nous vois plus sur l'eau.
Il finirons en plein arrière toutes voile dehors.
Dans l'ensemble il seront moins "secure" que moi qui prend beaucoup de précossion(marge météo, marge de cap, tombage de grand voile, levage de derive..) ce sera le débat de quelques une de nos soirées.
DSC_0077-640x480.JPG
DSC_0077-640x480.JPG (34.13 Kio) Consulté 928 fois
Concentration au milieu des bidons!!
Un restaurant plus tard, nous décidons de reprendre la mer pour s'échouer 5km plus loin, au bout de la grande plage de la franqui.
DSC_0067-640x480.JPG
DSC_0067-640x480.JPG (22.21 Kio) Consulté 928 fois
DSC_0073-640x480.JPG
DSC_0073-640x480.JPG (51.91 Kio) Consulté 928 fois

Peche: Une dorade avec des appats tout neufs. C'est peu mais on débute!

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 134
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par edez66 » 23 juil. 2019, 23:00

J4-J5:

Tramontane plein Ouest qui nous permet encore de beau travers. Il faut etre vigilent et faire un peu de cap, puis quelques bord. Le vent est plutot régulier.
Arrivée a Gruissan c'est la pétole, nous ramons un peu pour passer une mer de moustiques qui nous rentre dans les oreilles le nez...Les voiles en sont remplies....vite filons d'ici.

Nous passons Narbonne et SaintPierre la mer sous un termique sud qui forci. Nous finirons en ciseaux au plus proche de la zone de baignade au milieu de la zone naturiste...la semaine est sous le signe des zizi de toute façon, ce sera parfait.

20 minutes de marche aller et idem retour pour trouver la civilisation, de l'eau, des appats, à manger, ou nous irons quelques fois, c'est aussi ça le cabotage, les missions courses et ravitos .
Nous somme plenté au milieu de la plage et au petit matin un coup de tonerre nous réveille.
Dans le paté l'un de nous attrape une bache, l'autre cris on en a pour 10minutes, pas envies de rester pres des bateaux, planté comme des paratonnerres au milieu de la plage(la foudre j'ai déja donné).
Nous courrons dans les dunes.
Ce sera 30minute de drinche, a 4 bien serré , en boule sous une bache..
DSC_0083-640x480.JPG
DSC_0083-640x480.JPG (36.03 Kio) Consulté 928 fois
Au retour nous décidons de consolider le camps, la journée la trame va souffler fort et le risque de pluie perssiste.
La charpente sera faites de poutre et de lembourdes...il faut se qu'il faut.
DSC_0087-640x480.JPG
DSC_0087-640x480.JPG (53.05 Kio) Consulté 928 fois
C'est ce jour là ou nous lacherons définitivement notre recherche de nettoyage du sable.
Il y en a dans nos bols , dans nos pattes ,dans nos sacs de couchage, la nuit les vents a contre nous infliges des risées singlentes...Bref nous pechons ou réparons (iphone, tete de mat qui s'use avec la drisse...)
DSC_0086-640x480.JPG
DSC_0086-640x480.JPG (48.11 Kio) Consulté 928 fois
2 petits jeunes viennent scouater les vagues au lancé, et un papi passe en barque matin et soir devant notre camps.Nous sommes visiblement devant "le" spot du coin.
IMG_3575-640x480.JPG
IMG_3575-640x480.JPG (58.92 Kio) Consulté 928 fois
DSC_0095-640x480.JPG
DSC_0095-640x480.JPG (42.79 Kio) Consulté 928 fois
Peche: 4 dorades....des fois on dors moins bien mais on mange mieux....

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 134
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par edez66 » 23 juil. 2019, 23:03

J-6

Je scrute la meteo toute les heures et rien n'y fais, tous les modèles, malgrés qu'ils se contredises depuis le debut, sont d'accord, ici, le vent est fort.
Je commence à me poser des questions, et quand je vois les kitesurfeurs débouler le matin mon idée fais mouche.
Nous sommes dans un couloir, ici pas d'issues il faut partir coute que coute.
Haler ? pourquoi pas 5km plus loin le temps annonce 5 a 10 noeuds de moins.

Nous ferons finalement un essai de prise de cap avec un foc seul sur le bateau qui a le foc le plus "pourri".nous arrivons a reprendre 20 ou 30° vers la plage alors que la trame y est bien perpendiculaire.

Nous démontons notre camp et fuillons sous foc seul.Au revoir Saint Pierre.

Je n'ai qu'une crainte, que la trame bascule nord, j'ai un peu de marge parce que la cote bascule vers l'est mais il ne faudrait pas de trop pour que l'on arrive plus à tenir le cap de la cote.
Nous devons longer les 300m pour trouver un "trou" ou dormir.

Objectifs, tenir le cap avec un foc qui ressemble plus a un torchon, quand on ne doit compter que sur lui.
Je ne me vois pas monter la grand voile sous cette trame et en pleine mer.

La vigilence faisant, nous arrivons jusqu'au cap d'Agde apres avois passer Palavas, Vias..

Seulement, des bouées partout, pas de zone "free"au dernier moment je decide d'entrer dans un chenal voile?? moteur?? peu importe, un gros travers sous foc seul , bordé à fond nous faisons un cap d'enfer pour attérir au mm pres entre 3 jetski de loc et 10 baigneurs.
Finalement je crois qu'on est pas mauvais.
Je saute sur la cote, cours voir le responsable des locations de jetski, a 100m il y a une plage non surveillé, "ouai, y a des bouées mais ici c'est un vrai bordel"

Je saute dans la barquette et 100m plus loin nos amis on déja accostés...j'embarquerai 2-3 lignes de peches en arrivant sur la plage et me fait certainement insulté, mais ici et maintenant la manoeuvre prime,"désolé les gars!!" , une remonté de safran suffira à les chassés.
IMG_3582-640x480.JPG
IMG_3582-640x480.JPG (43.7 Kio) Consulté 928 fois
damer avant de ronquer...
IMG_3577-640x480.JPG
IMG_3577-640x480.JPG (56.28 Kio) Consulté 928 fois
Peche: 3 maquereaux a la traine

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 134
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par edez66 » 23 juil. 2019, 23:08

J-7

Nous devons passer le cap d'Agde, la tramontane souffle toujours et la bascule thermique de 12h devrais sauter plein sud, idéal pour nous.

Nos traversons sans embuches jusqu'au cap , au milieu des bouillons de jetski, cata écoles, touristes casiers...
Je m'amuse à optimiser les vague de dos pour les surf, les vagues de face en travers...
IMG_3587-640x480.JPG
IMG_3587-640x480.JPG (28.04 Kio) Consulté 928 fois
Je decide de me rapprocher un maximum du cap pour profiter de l'effet venturi ...bingo, nous mettons au moins 1km a nos compagnons alors qu'il ont le bateau avec les voiles rescentes.

J'attend la bascule et me retrouve dans pétole..mince, je suis pres du cap maintenant et si ça n'arrive pas je suis coincé là.

Je profite des dernier effets du cap pour faire un travers vers le large, plein Est. 1minute plus tard la bascule arrive mais plein Est aussi.
Il me suffit d'abbattre et me voila parti dans un superbe travers . La bascule s'est faite à l'est et non au sud....je decide d'arreter de regarder de trop pres les modèles météo, depuis le debut la seul info que j'y trouve bonne c'est ok il y a du vent ou il n'y en a pas.
Pour les directions et les rafales c'est tout a fait contradictoires nous verrons suivant les configurations géographiques...

Nous accosterons finalement sur la grande plage entre Marseillan plage et Sete, il y a des bouées mais pas de route, pas de poste de secours et personne. A part une énorme vedette militaire devant laquelle pour la première fois nous enfraindrons la barrière des 300m ....
IMG_3600-640x480.JPG
IMG_3600-640x480.JPG (23.66 Kio) Consulté 928 fois
Il est encore tot, l'après midi sera dédié à l'approvisionnement en bière(2km a pied d'un bar), et a faire quelques bors pour ajuster nos nouvelles compétences.

Nous montons le camp!!
DSC_0109-640x480.JPG
DSC_0109-640x480.JPG (28.42 Kio) Consulté 928 fois
Il va également falloir définir ou finir notre trip, et trouver un chauffeur pour le second véhicule..

Les options qui s'offres à nous pour la récupération:

Retourner a Marseillan plage.
Arrivé a Sete au club nautique de l'entrée de la ville (environ 10km)
Traverser Sete par le canal du port des Quille (ça se fait ça???) et traverser l'étang de Thau jusqu'a Marseillan Ville
Traverser Sete par le centre ville et traverser l'étang de Thau jusqu'a Marseillan Ville
IMG_3615-640x480.JPG
IMG_3615-640x480.JPG (17.43 Kio) Consulté 928 fois

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 134
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par edez66 » 23 juil. 2019, 23:13

J-8

Aucun de nous ne veut d'un retour en arrière.

Le vent et tramontane Nord Ouest et Sete se profile Plein NOrd.
Ce sera 10km au pré qui nous emmenerons au pole Nautique de Sete à l'entrée du port des Quilles.
Plein de bouées, des digues que je n'avais pas sur ma carte, il faut la jouer fine, nos compagnons devant nous entames de tirers des bors dans des canaux de 10m de large en Z

Je tente le pré séré, pleine charge, toutes voile tendues,les fesses dehors et on ne lache rien, la trame souffle bien...ça passe!!!

Après consultation auprès du chef du secteur il nous informe que la voile bien sur n'est pas autorisé dans le port de Séte mais que si on le fait vite et discret ça doit passer.
J'avoue etre contre l'idée, c'est un port de commerce avec des féries et chalut.Le vent souffle bien, tramontane , et il nous sera impossible de faire demi tour une fois engagé.

Il faudra ensuite enlever les mats a quai(pas de mise e l'eau) et traverser Sete à la rame avec potentiellement le vent dans le nez.
L'etang d'pares les dire du responsble de la base est déja vide, il doit se remplir donc le courant est dans notre sens.

La solution de traversé le port des quilles semble quand a elle compromise, un des ponts n'a jamais été construit et il faut porter les bateaux pour traverser une route du centre ville.
Nous allons quand meme jeter un coup d'oeil...

20 minutes de marches plus tard nous revenons bredouille, cette route parrait difficielement franchissable, meme à 4 les temps de dégréer de vider les bateaux, il faudrait encore les jeter de 1m50 de haut sans les habimers.

Nous sommes 2 pour , 1 hésitant, aller, cette fois je lache allons y! traverser ce port de Sete....

Départ de la base nautique le vent souffle sud Sud est , je refait une jolie sortie en 2 bords, ma collègue en fera 4. Nous voici grand largue dans la houle assez forte vers l'entrée du port.

Les courant et les vague devant l'entrés sont assez terrifiante, nos compagnons font un mauvais surf mais se rattrappent, quand a moi au milieu de la houle courte je me retrouve, une vague sous le tableau arrière et le nez planté dans la vague de devant.

Il s'en est fallu de peu mais ça passe, nous passons raz du phare tribord filons au plus vite dans l'entrée du port, plus de vague, un jolie travers puis un pré serré, je vole la politesse a nos compère qui ont trainé a la reflexion.

J'accoste nez au vent devant un ponton ou est inscris "bienvenu" enfin presque (INTERDIT d'ACCOSTER!!!).le temps de sauter sur le quai , nous sommes ok.
IMG_3621-640x480.JPG
IMG_3621-640x480.JPG (33.5 Kio) Consulté 928 fois
Nos compagnons hésitant se sont eux decidé pour un quai de l'autre coté de l'entrée du port de plaisance....et a viré dos au vent pour accoster..le nez du 420 n'en a pas souvenir, mais l'equipier fais sa première chutte entre quai et bateau.
Pas de peur pas de mal...Ouf, l'étape 1 est passé nous tombons les mats.

Nous partons assez vite en direction du centre ville , alpagué par le responsable du plassement du port de plaisance qui, expliquations faites nous souhaite "Bonne chance"!!?


1h plus tard nous avons traversé Sete à la rame le vent légèrement dans le nez mais rien de bien grave.
DSC_0114-640x480.JPG
DSC_0114-640x480.JPG (42.76 Kio) Consulté 928 fois
C'est en sortie du dernier canal que l'affaire se corse.
Un petit bateau moteur se propose de nous remorquer je dis Ok, le temps de chopper le bout sous les bidons entassé a l'avant du bateau, ma cohéquipière qui tiens le quai, je me retourne il a disparu.
Nos compagnons sont accrochés a coté de nous , nous tenons a la mains des ficelles du bords du quai, 2 chutes a l'eau plus tard, le vent , la houle, le courant , nous décidons de traverser pour remater en face, dans des mises a l'eau des pécheurs.

Quelques pieds sur les oursins, et 30 minutes plus tards le vent a encore forci.

C'est un bon 17 18 noeuds avec rafales que nous avons devant nous.Les relevés dirons 14 en moyenne et 25 en rafale.Je n'ai pas vu les 14...
Le canal doit faire 20 m de large le vent s'engouffre tout droit dedans.
Il nous faut faire au moins 50 m pour en sortir.
Je decide de le faire en 1 bord pré serré déja tenté plus tot. Ca passera juste, à 1 ou 2 m des enrochements après un faut départ.

Le bateau n'avait pas la coque dans l'axe du vent au premier depart, l'arrière pris par le courant inverse au vent, ce qui fait que quand ma cohéquipière à poussée la proue, ça n'a pas suffit.
A peine montée à bord je lui ai dit de ressauter, elle avait juste pied...ouf

Au second départ se sera parfait.
Elle pousse le nez, je suis pris par le vent, je descend la derive, je borde foc et GV a fond alors qu'elle grimpe sur le caisson, contre poid idéal pour le premier acoup.

Etape 3 Traversé de l'etang de Thau.

Le vent a bien forcit et je connais assez bien l'etang pour savoir que l'apres midi n'est pas fini.

La houle a la sortie de Sete est terrible et le vent de face nous oblige des bords serrés ou nous prenons de l'eau à foisons, je decide d'abbattre sur Balaruc pour eviter d'attaquer les vagues trop fortes.

Au plus près je vire de bord pour ne plus rien changer jusque Marseillan, le vent finira un peu derrière nous pour finir apres 1h30 de "baston" et d'ecopage par nous pousser plein pot sur la base nautique.

Ce bon vieux 420 s'est bien tenu meme chargé a moitié d'eau, la barre a tenue, enfin le stick n'avait plus qu'une vis et l'effet balalaste plein n'etait pas agréable mais on a tenu bon la barre.

Les gitans des mers vont finir par se faire acceuillir, pas trop le choix vous me direz vous, et pouvoir dormir comme des clochards encore une fois...le luxe de la vie sauvage sera remplacé par les coques des catamaran et autres deriveur à l'abandon.
DSC_0127-640x480.JPG
DSC_0127-640x480.JPG (64.82 Kio) Consulté 928 fois
Heureusement la ville s'est aussi les restaurant les bieres fraiches.
IMG_3631-640x480.JPG
IMG_3631-640x480.JPG (63.38 Kio) Consulté 928 fois
C'est devant un tournois de joute setoise que nous entamerons l'apéro final, d'une journé bien mouvementté et d'un trip mémorable...
IMG_3645-640x480.JPG
IMG_3645-640x480.JPG (43.55 Kio) Consulté 928 fois

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3100
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par Phil » 23 juil. 2019, 23:37

Super !!!
Merci pour ce beau reportage, j'avais l'impression d'y être !

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 134
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: Raid Méditerranéen en dériveur

Message par edez66 » 23 juil. 2019, 23:39

le trajet:
trajet_entier_gge.JPG
trajet_entier_gge.JPG (75.77 Kio) Consulté 925 fois
vent relevé etang de thau le dernier jour
vent Sete Thau dernier jour-640x480.jpg
vent Sete Thau dernier jour-640x480.jpg (72.28 Kio) Consulté 925 fois
Et du rab.... ;)
DSC_0008-640x480.JPG
DSC_0008-640x480.JPG (47.57 Kio) Consulté 925 fois
DSC_0010-640x480.JPG
DSC_0010-640x480.JPG (53.74 Kio) Consulté 925 fois
DSC_0034-640x480.JPG
DSC_0034-640x480.JPG (63.2 Kio) Consulté 925 fois

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/