dériveur solo "classique" ?

Quel bateau choisir, pour quel programme…
Avatar de l’utilisateur
AeroTechNico
Barreur sans compas
Messages : 130
Inscription : 10 mars 2012, 13:43
Localisation : Saint Malo

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par AeroTechNico » 06 juil. 2012, 21:37

On parle de ballade sportive là !
Fabrice cherche un bateau sympa et polyvalent...

Vu ton gabarit, franchement, ca serait impec pour le Moth car, au niveau du poinds tu auras le dessus même par bon vent, et au niveau de la taille, sauf si t'est gaulé comme un déménageur, tu passera sous la bôme sans problème ! (Je te joins une photo de hier avec mes 1m80)

Le solo est un autre bon choix, peut être un peux plus pépère, mais encore plus accessible et polyvalent...
A voir avec ceux qui connaissent (Dériveur Service, entre autre)
Pièces jointes
Virement.JPG
Virement.JPG (26.67 Kio) Consulté 2442 fois


Moth Europe FRA 5285

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3109
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par LASEROLOGUE » 07 juil. 2012, 14:08

Ne cherchez pas ...en dériveur solo, c'est le Laser qu'il vous faut, c'est le plus polyvalent et le plus simple à mettre en oeuvre, pas besoin de remorque ,il est riche en sensations , configurable pour tous les gabarits (3 tailles de gréements), peu d'entretien, énorme programme de régates, il n'esty certes pas parfait mais c'est le meilleur compromis, qui couvre tous les besoins depuis le très haut niveau olympique jusques et y compris au débutant (mais oui, il est plutôt plus facile à domestiquer qu'une planche à voile)..

Quant à dire qu'il est cher , 2 remarques...on peut trouver des bonnes occases(je viens d'en acheter un à 500E avec une voile d'origine neuve (et un trou à réparer, mais rien de méchant) un mizalo et un taud, il y a des occases correctes à partir de 1000 e pour la balade et à partir de 2500 pour la compète un peu sérieuse...franchement aucune autre série n'est aussi polyvalente .

En plus le prix d'achat est à mettre en balance avec la cote de revente...qui reste excellente (forcément c'est un laser)

fabrice
Loup de mer mystérieux
Messages : 875
Inscription : 23 juin 2009, 12:39
Localisation : poitiers - la rochelle

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par fabrice » 07 juil. 2012, 14:47

lasero en flagrant délit de ... laserologisation :mrgreen:
Les laser y en a au club j'ai dit (accessoirement on peut même en louer à peu près partout en vacances )
Je fais du laser qd je veux ! L'idée c'est de faire autre chose justement :xc
En fouillant bien, il y a peut-être aussi un europe qui traine par là, je vais voir si le proprio me laisse faire un tour
Merci pour vos avis !
"There is nothing--absolutely nothing - half so much worth doing as simply messing about in boats."
- Kenneth Grahame, The Wind in the Willows.

Avatar de l’utilisateur
AeroTechNico
Barreur sans compas
Messages : 130
Inscription : 10 mars 2012, 13:43
Localisation : Saint Malo

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par AeroTechNico » 07 juil. 2012, 16:02

Je garde mon opinion du laser pour moi...
Fais le bon choix Fabrice !
Moth Europe FRA 5285

RémiB
Albatros en esquif
Messages : 1353
Inscription : 12 oct. 2011, 10:02

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par RémiB » 07 juil. 2012, 17:02

LASEROLOGUE a écrit :Ne cherchez pas ...en dériveur solo, c'est le Laser qu'il vous faut, c'est le plus polyvalent et le plus simple à mettre en oeuvre, pas besoin de remorque ,il est riche en sensations , configurable pour tous les gabarits (3 tailles de gréements), peu d'entretien, énorme programme de régates, il n'esty certes pas parfait mais c'est le meilleur compromis, qui couvre tous les besoins depuis le très haut niveau olympique jusques et y compris au débutant (mais oui, il est plutôt plus facile à domestiquer qu'une planche à voile)..

Quant à dire qu'il est cher , 2 remarques...on peut trouver des bonnes occases(je viens d'en acheter un à 500E avec une voile d'origine neuve (et un trou à réparer, mais rien de méchant) un mizalo et un taud, il y a des occases correctes à partir de 1000 e pour la balade et à partir de 2500 pour la compète un peu sérieuse...franchement aucune autre série n'est aussi polyvalente .

En plus le prix d'achat est à mettre en balance avec la cote de revente...qui reste excellente (forcément c'est un laser)

il faut prendre un bateau comme le mien parce que le mien c'est le plus beau, le plus mieux, il ressemble a une baignoire mais c'est lui qui va le plus vite !!!!
mon laser, comment il est over trop bien !!!!!

ce genre de chauvinisme pour une serie me gonfle .... a mon sens, ça revient a dire que les autres bateaux sont de la daube ... ce qui est loin d'etre le cas !!

Avatar de l’utilisateur
captain corsaire
Capitaine
Messages : 346
Inscription : 28 juil. 2011, 17:14
Localisation : miniac morvan 35

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par captain corsaire » 07 juil. 2012, 18:20

mais nonnnnnnn...ça veut dire qu'il kiff son batal,grave ;) ...
il a peut etre raison,peut etre tord,mais on perçoit dans son message tout l'affectif qu'il y a entre lui et son "truc a sentation"...
lien que beaucoup doivent avoir,et rendant les avis parfois peu objectif...(tu trouve ça en plus exagèré encore sur les fofo de voitures...)...
navigue sur un ZEF...

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Caphornier intergalactique
Messages : 12010
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par olivier81 » 07 juil. 2012, 21:31

fabrice a écrit :lasero en flagrant délit de ... laserologisation :mrgreen:
c'est normal;moi même,ça fait plus de 25 ans que j'ai mon brave 58448 (j'ai aussi l'ancienne coque de chacha);bref je m'amuse toujours avec ;) ;)
maintenant,depuis 3 ans que j'ai la caravelle,ben quand le laser est à coté dans le garage,je dit bouhhhhh :lol: :lol:
la caravelle,je la sort en solo jusqu'à 3 BF sans soucis,au delà équipier (s) indispensables ;) ;)
bref,le plus gros avantage du laser,surtout quand on est pas compétition à fond,c'est son mât en 2 parties,et une coque pas trop lourde pour le transporter sur la galerie
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

chacha
Navigateur sans sextant
Messages : 248
Inscription : 12 oct. 2010, 15:46
Localisation : la rochelle (17000)

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par chacha » 07 juil. 2012, 22:20

Autant le laser est un bateau super parce que le programme de régate est génial, avec des régates en temps réel partout en France toute l'année et un bateau parfait pour ce programme, malgrès tout les défauts qu'il a, qui se gomment bien en s’entraînant.
Mais pour la balade et je sais pas si c'est aussi pertinent, c'est un bateau qui est quand même fatiguant, surtout au niveau des jambes, plus que le moth et la yole, perso je me vois très mal faire 2 heures avec uniquement du près en balade dans 25 noeuds de vent.

jules2
Barreur sans compas
Messages : 114
Inscription : 30 oct. 2008, 19:39
Localisation : Beauvais

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par jules2 » 08 juil. 2012, 09:57

J'ai ou j'ai eu les 4 bateaux dans l'ordre: Moth, Yole Ok, R9M, Laser St et Radial.
Tous les 4 sont techniques au vent arrière: la yole à cause du bouchain vif, le moth à cause de la bôme qui touche l'eau si on lofe.
Le laser et le R9M les moins pires.
Le moth a la bôme bien basse et peu de place, ne convient qu'aux contorsionnistes. rating pas terrible
La yole pas de place non plus et bricolage assuré, j'ai passé plus de temps sur le bateau au sol que sur l'eau. Et le bouchain vif qui n'avait d'intérêt que pour la construction amateur en bois (qui construit son bateau actuellement????)
Le R9M, spacieux, ont peu monter à 2, et si on a le modèle 3 on peut naviguer en double ou en solo. Un super bon rating, meilleur encore que la yole. Même mat que le Finn (en cas de casse)
Le Laser, le plus sain et le plus fin à mon avis, une baignoire pour le bourrin, l'engin le plus performant pour les meilleurs. Des écarts phénoménaux aux arrivées de régates. Si le rappel était un peu plus confortable et la patte d'oie remplacée par une barre d'écoute, il serait parfait. 3 surfaces de voile possible
Le + : pas de bricolage, navigation, entreposage, nav etc... Le rêve mais une seule place
Syntèse: tous les cat boats sont tordus au vent arrière

RémiB
Albatros en esquif
Messages : 1353
Inscription : 12 oct. 2011, 10:02

Re: dériveur solo "classique" ?

Message par RémiB » 08 juil. 2012, 10:03

voilà, ça c'est objectif :lki
je veux bien qu'on aime un bateau, mais dire que tous les autres sont de la mer** a coté, perso, ça me dérange :roll:

sinon, quel est ton budget ??

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/