M’enregistrer

La flotte Ablonaise.

Grandes courses et petites ballades…
Capitaine
Avatar de l’utilisateur
Messages: 403
Inscription: Jeu 4 Juil 2013, 13:53
Ville et département: Paris

Re: La flotte Ablonaise.

Messagepar CouleApic » Mar 31 Juil 2018, 22:12

Il y a trois sortes de gens, les morts, les vivants et ceux qui vont sur la mer déclamait le barbu Aristote. Mais alors que dire des marins d'eau douce?

Foutaises, après une semaine de canicule le vent est enfin là. NNE entre 10 et 18Kts et l'eau est bonne.
J’ajuste la quête, j’aplatis la gv, enfin ce qui peut l'être et je suis sur l'eau. Même les cygnes se sont planqués, j'ai les crocs et l’humeur taquine.

Bord de pré, hale-bas bien tendu, la bordure avant contre le mat et l'arrière tendue comme un string.
Rappel max, le cat reste farouche et ne demande qu'à m'éjecter à la moindre erreur. Je suis en mode survie mais vivant.
Bord de portant. Je démarre vent arrière et lofe pour tailler largue. L'engin accélère, je borde en me décalant un poil en arrière et je lui frise les moustaches.

Mais l'homme sage est celui qui connaît ses limites disais Confuscius, qui ne disait pas que des conneries.
Comme je ne le suis pas, je ne tarde pas à en le payer le prix. Sur un empannage fatal, une contre gite, un placement d'appuis hasardeux et je me retrouve à l'eau. Heureusement elle est bonne.
Bien fait pour ma gueule et vivement la suite.
Partager sur : Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google+ Haut

Capitaine
Avatar de l’utilisateur
Messages: 403
Inscription: Jeu 4 Juil 2013, 13:53
Ville et département: Paris

Re: La flotte Ablonaise.

Messagepar CouleApic » Lun 3 Déc 2018, 22:29

Avé tous, après le Crotal Team, Ablon a une nouvelle équipe les Freestyler.
Totale improvisation place au sourire.

Dés la première manche, le manque de préparation à terre d’Aliséa un Mackay de 2008 va se faire rapidement sentir, nous allons le payer cash, freestyle.

Au fil des manches les gestes deviennent plus fluides, les déplacements se font plus doux, travaillant instinctivement sur l’assiette, Christian a toujours le sourire, c’est bon signe.
Nous changeons régulièrement de poste, à la barre je suis encore un peu brutal. Mais l’expérience du Moth s’avère bénéfique, je barre sans avoir peur du bestiau, freestyle.

Sportivement ? Un naufrage, quelques affalages de spi douteux, deux ou trois tranches vont nous plomber mathématiquement, on fait le plein de points, freestyle.

Merci Christain d’avoir partagé ton stick…

Précédente

Retourner vers Récits de nav, régates et plans d'eau



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités