Voile légère en France en competition, l'heure des bilans

Thème de prédilection : la mer... mais pas que...
Avatar de l’utilisateur
frednautic
Albatros en esquif
Messages : 1910
Inscription : 25 août 2016, 15:33
Localisation : agen

Re: Voile légère en France, l'heure des bilans

Message par frednautic » 09 déc. 2017, 19:05

gaston a écrit :dans la tête de fred :lol:
Bravo les gars ça balance !! :lkj


Cinquo à sanguinet attend équipier(E) ...

Avatar de l’utilisateur
gaston
Légende du Forum
Messages : 4929
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: Voile légère en France, l'heure des bilans

Message par gaston » 09 déc. 2017, 20:23

Philippe Blanchard a écrit : Il se trouve qu'en ce moment, effectivement, le 5o5 est en souffrance dans le sud-ouest, mais ce n'est pas la faute du forum Cinquo : c'est dû au manque d'acteurs sur place, tout simplement.
ben hô... alors quoi... j'y travaille un peu pour faire passer le virus... et y'a déjà un qui a mordu du côté de sanguinet suite à une p'tite initiation... :mrgreen: pi un ancien parker flashi qui fait les yeux doux à un autre p'tit gars du forum... reste un irréductible du "470 méticuleux" et du Laser "baque à douche" à infecter et ça devrait commencer à mousser... Mais il résiste le bougre :sdfds ... ça devrait viendir,... ;)

A ce jour, dans le Sud Ouest du Sud ouest, (Aquitaine quoi, sans compter Bordeaux) des cinquo, j'en connais deux actifs... un jaune et noir tout en carbone à Sanguinet (qui régate)... pi le mien (qui régate pas, mais qui navigue)... jamais vu d'autres sur l'eau à ce jours... (sauf un proto toilé petit avec un mat de cata, un spi symétrique et un capitaine un peu grincheux qui navigue seul et qui dit pas bonjour)...

En ce moment un troisiéme sur mon parking (mais ça va pas durer :roll: )... à priori il devrait tourner un peu sur Sanguinet dans un futur proche... :mrgreen: y'a juste à poser un accastillage qui va bien... c'est en cours... :lol

En élargissant le sud Ouest du Sud Ouest un peu plus vers l'Est, y'a bien deux engins rafistolés du côté d'Agen-Gaillac... mais ça navigue pas des tonnes...
le Monsieur sort surtout avec son Laser :lol:

Faudrait que tout ce p'tit monde se retrouve une bonne fois sur l'eau pour booster un peu la pratique quoi... :lol:
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Avatar de l’utilisateur
Ptit Greg
Capitaine au long cours
Messages : 657
Inscription : 29 nov. 2016, 23:35
Localisation : Biscarrosse

Re: Voile légère en France, l'heure des bilans

Message par Ptit Greg » 09 déc. 2017, 22:52

:lol:
J'ai a peine presque fini mon bateau que tu cherche déjà a polluer mon esprit avec un nouveau projet lol

Avatar de l’utilisateur
Danne
Chef de quart aimable
Messages : 222
Inscription : 30 déc. 2010, 22:24
Localisation : 77 seine et marne
Contact :

Re: Voile légère en France, l'heure des bilans

Message par Danne » 10 déc. 2017, 08:48

Pour figurer dans les statistique de la FFV, il faut être licencie.
D'ou ma question êtes vous licencies ?
505 FR8902

Avatar de l’utilisateur
feesa
Capitaine
Messages : 528
Inscription : 28 nov. 2009, 10:14
Localisation : Bernières sur mer (14)

Re: Voile légère en France, l'heure des bilans

Message par feesa » 10 déc. 2017, 10:03

Danne a écrit :Pour figurer dans les statistique de la FFV, il faut être licencie.
D'ou ma question êtes vous licencies ?
effectivement le titre de ce message ne me semble tout à fait juste. ce serait plutot "voile légère en France en compétition, l'heure des bilans" ... moi parmi tous les gens qui naviguent autour de moi aucun n'a de licence FFV. il serait intéressant de savoir combien de personnes sont licenciées dans chaque club mais ça comme stat on va pas la trouver sur le site de la FFV ;)
donc comment peut on conclure qu'une série est en perte de vitesse par rapport à une autre juste avec le nombre de licenciés.
en suite il va également falloir se poser la question : la FFV soutient-elle toutes les séries de façon égale ou certaines sont elles particulièrement privilégiées ...

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1696
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: Voile légère en France en competition, l'heure des bilan

Message par Nicolas » 10 déc. 2017, 10:16

Effectivement, ça ne prend en compte que les licenciés. nuance importante ; et encore, les licenciés qui régatent ;

l'obligation de licencier ses membres fait partie des statuts des clubs affiliés à la FFV, donc il ne doit pas y avoir trop d'écart ; sauf si des clubs louent des places de parking sans adhésion officielle ? bref, effectivement, ces stats ne donnent qu'une image partielle de la voile légére ;

concernant, les séries, les plus importantes ont des représentants auprès des instances fédérales ;

en ce qui concerne la pratique des adultes amateurs, la fédé n'a aucune influence au niveau des clubs en soutenant une série plutot que l'autre ; c'est différents pour les jeunes qui sont dirigés vers les filières fédérales opti, 420, laser...

maintenant, il est évident que les séries olympiques insufflent une dynamique qui peut se ressentir au niveau des amateurs ;

on a vu aussi des classes connaître un regain d'activité avec l'arrivée de dirigeants nouveaux et de sponsors, comme chez les Finns ;
pour l'heure, on peut s'inquiéter pour les Fireballs ;

quant à moi, je dirai que c'est surtout le travail de terrain qui fait la différence ;

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1696
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: Voile légère en France en competition, l'heure des bilan

Message par Nicolas » 10 déc. 2017, 10:20

Feesa se demande si le critère des licenciés classés est suffisant pour objectiver le dynamisme d'une classe ?

Pour moi oui ; même s'il n'est pas exhaustif, c'est le seul indice valable dont on dispose ;

Je comprends bien qu'on puisse souhaiter se placer hors systeme et revendiquer une pratique libre ; mais je ne vois pas comment une classe pourrait avoir un developpement important sans rencontre officielle et donc sans déclaration ni licences ;
pour moi, ce cas est surtout théorique et/ou marginal ; mais ça n'enlèverait rien à son intérête ou à sa légitimité.

Avatar de l’utilisateur
gaston
Légende du Forum
Messages : 4929
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: Voile légère en France en competition, l'heure des bilan

Message par gaston » 10 déc. 2017, 14:43

Nicolas a écrit :Effectivement, ça ne prend en compte que les licenciés. nuance importante ; et encore, les licenciés qui régatent ;

l'obligation de licencier ses membres fait partie des statuts des clubs affiliés à la FFV, donc il ne doit pas y avoir trop d'écart ; sauf si des clubs louent des places de parking sans adhésion officielle ? bref, effectivement, ces stats ne donnent qu'une image partielle de la voile légére ;

concernant, les séries, les plus importantes ont des représentants auprès des instances fédérales ;

en ce qui concerne la pratique des adultes amateurs, la fédé n'a aucune influence au niveau des clubs en soutenant une série plutot que l'autre ; c'est différents pour les jeunes qui sont dirigés vers les filières fédérales opti, 420, laser...

maintenant, il est évident que les séries olympiques insufflent une dynamique qui peut se ressentir au niveau des amateurs ;

on a vu aussi des classes connaître un regain d'activité avec l'arrivée de dirigeants nouveaux et de sponsors, comme chez les Finns ;
pour l'heure, on peut s'inquiéter pour les Fireballs ;

quant à moi, je dirai que c'est surtout le travail de terrain qui fait la différence ;
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Avatar de l’utilisateur
gaston
Légende du Forum
Messages : 4929
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: Voile légère en France en competition, l'heure des bilan

Message par gaston » 10 déc. 2017, 14:46

Nicolas a écrit :Effectivement, ça ne prend en compte que les licenciés. nuance importante ; et encore, les licenciés qui régatent ;

cette précision est effectivement trés importante... Sont comptabilisés seulement les licenciés qui régatent... ce qui dit une orientation de la FFV qui est pour moi une erreur... Il y a aussi des licenciés qui ne régatent pas, et vu qu'ils sont licenciés, ils pourraient aussi être comptabilisé par la FFV... Ce qui n'est pas le cas et donne une vision réductrice du monde de la voile... Dans les clubs, ces licenciés non compétiteurs sont pourtant nombreux (majorité???)... et ceux qui sont passés à la compétition on d'abord fait partie de ce lot des amateurs qui ne régataient pas... ne pas oublier ceci quoi...

A ce niveau Nicolas, je suis en désaccord avec toi sur deux points :
- Non, le critére "régate" n'est pas le "seul indice valable dont dispose la FFV"... ils peuvent aussi comptabiliser les licenciés non régatiés à partir de leurs fichiers... pourquoi ne le font ils pas pour appuyer leur analyse... priorité à la compétition???
- Les Licenciés non régatiers, (dont je suis) ne cherchent pas à se placer "hors systéme " (voir ton message n°2)... Ils adhérent volontairement à un systéme en prenant leur licence... Mais La plupart n'ont tous simplement soit pas le temps, (ni peut être les moyens financiers), soit pas le gout pour la compétition... N'oublions pas que c'est dans cette catégories de base que naissent aussi les futurs compétiteurs, avec le temps... D'autres ne prendrons jamais le gout de la compétition, et donc ne seront jamais sur les régates... dirent qu'ils sont hors systéme, c'est reconnaitre que le critére "régate compétition" est le seul porté par la FFV... ce qui est une erreur majeur selon moi... Il y aurait du profit a intégrer ce critère de la "navigation loisirs hors compétition" dans le projet de développement de la voile...


l'obligation de licencier ses membres fait partie des statuts des clubs affiliés à la FFV, donc il ne doit pas y avoir trop d'écart ; sauf si des clubs louent des places de parking sans adhésion officielle ? bref, effectivement, ces stats ne donnent qu'une image partielle de la voile légére ;

Oui, celui de la compétition

concernant, les séries, les plus importantes ont des représentants auprès des instances fédérales ;

en ce qui concerne la pratique des adultes amateurs, la fédé n'a aucune influence au niveau des clubs en soutenant une série plutot que l'autre ; c'est différents pour les jeunes qui sont dirigés vers les filières fédérales opti, 420, laser...

Pour ce qui concerne l'influence de la fédé sur les clubs pour le choix des séries, je suis un peu moins certain que toi sur le "aucune influence"....
Oui ce sont les club qui choisissent leur politique... et ça dépend beaucoup des instances dirigeantes de chaque club et des moyens financiers dont ils disposent... et ceci joue beaucoup... notamment au niveau des cours de voile proposés au jeunes (qui sont les futurs adultes de demain)... dit de façon un peu rapide... Pour faire rentrer des sous (donc nécessité d'attractivité auprés d'un public large) on ira plus facilement sur une politique cata, plus facile à encadrer au niveau préparation des bateaux et attractivité auprés d'un public débutant ou amateur irrégulier dans leur pratique (sécurité sur l'eau et sensation plus rapide, le cata pouvant aller vite même avec un niveau technique trés moyen... le monocoque faisant plus peur au départ)...
Mais la FFV influe quand même, celle ci étant tourné vers une politique plutôt axée compétition (voir mes propos au dessus)... du coup les clubs, pour pouvoir être soutenu, partent eux aussi sur les filières compétions les plus abordables, les plus fournies, les plus vivantes... soit un parcours trés classifié : ç'est le plus souvent opti, puis openbic, puis laser, qui (quand ça n'en reste pas là) peuvent déboucher sur 420, puis 470 ensuite... (aujourd'hui il faut rajouter 29er en développement dans certain pôle de région)....
Mais la FFV ne développe pas vraiment une dynamique de soutient auprés des clubs pour faire connaitre d'autres support (505, Fireballs, Ponant, skiff...) Ceci est porté soit par une classe, soit par des circuits plus spécialisés (Breizskiff chez nous pour le skiff)... mais ça reste l'unique affaire de quelques passionnés (qui viellissent pour certaines classes)... la fédé accompagnant et encadrant juridiquement les démarches initiées par d'autres (c'est déjà bien ... et normal)... mais si une classe perd son dynamisme (vieillissement des initiateurs ou repli sur soi) alors la disparition de toute la classe est programmée... et la Fédé assistera à sa disparition sans réagir... (cas des fireballs)... dommage que l'existence d'une classe soit uniquement le fait de ceux qui l'animent... un rôle à jouer aussi pour la Fédé ???? pour moi oui...


Bref et pour résumer ma pensée, il me semble que la fédé aurait à réfléchir sur trois axes au lieu d'un seul :
- Poursuivre l'axe compétition régate (j'ai rien contre... bien au contraire...)
mais aussi
- penser une politique active de soutient à la navigation loisirs hors régate...
- penser une politique active d'élargissement à d'autres support à impulser dans les clubs...
Sur ces deux derniers points, il faut faire preuve d'inventivité aussi bien dans les critères de formation que dans les critères d'animation...

sinon, la voile continuera de se réduire a quelques circuit :
- cata... en partant du cata école pour aboutir au class1...
- opti, open bic, laser... débouchant parfois sur 420, puis 470... (ou sur Europe, ou finn (et D one aujourd'hui) pour les amateurs de solitaires plutôt traditionnel) ... 420 et 470 peut à peut remplacé par le 29er, puis le 4000... (505 étant l'aboutissement rare pour les traditionnels ... Rs 800, B14 et 49er étant l'aboutissement rare pour les modernes... et le Musto ou le RS700 étant l'aboutissement rare pour les solitaires)...

je pense au cinquo par exemple... dans mon club c'est cata pour les adultes... et opti, puis open bic, puis laser pour les jeunes en école de voile... mais rien qui pousse à la navigation en double... faute de temps et de moyen d'encadrement (question financière oblige)... la fédé suit de prés les jeunes qui suivent la filliére qui ouvrent à la compéte... et c'est bien... mais sans impulsion fédéral, ce club affilé FFV en restera là... pas d'ouverture sur le double, et encore moins sur d'autres support... et ça fera des adultes sur cata, laser, 420 ou 470 au final... Rien contre ces bateaux, mais regret pour les autres séries...

je n'ai aucune solution pratique à proposer... mais les instances de la FFV aurait à mon avis un rôle à tenir pour porter ces questions et essayer d'impulser dans les clubs affilés une dynamique plus large que celle de la seule ligne compétition... Pas facile, j'en suis conscient... mais nécessaire si on veut que la pratique de la voile se développe au lieu de régresser comme c'est la cas à ce jour...

cet un avis d'adhérant FFV non régatier...


maintenant, il est évident que les séries olympiques insufflent une dynamique qui peut se ressentir au niveau des amateurs ;

oui, toujours dans cet axe compétition...

on a vu aussi des classes connaître un regain d'activité avec l'arrivée de dirigeants nouveaux et de sponsors, comme chez les Finns ;
pour l'heure, on peut s'inquiéter pour les Fireballs ;

on peut s'inquiéter aussi pour le Ponant, la Yole Ok, la série des Toppers et des lasers, et bien d'autres encore....

quant à moi, je dirai que c'est surtout le travail de terrain qui fait la différence ;

sur ça on est d'accord et tu es bien placé pour en parler... mais la FFV peu aussi impulser pour aider à un élargissement des pratiques...y'a urgence à ce niveau me semble t'il...
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Caphornier intergalactique
Messages : 11866
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: Voile légère en France en competition, l'heure des bilan

Message par olivier81 » 10 déc. 2017, 15:18

perso,ça fait 4 ans que je ne pas la licence,déjà à cause de mes emmerdements;mais aussi le début de fusion des régions,qui en midi Pyrénées à eu quelques conséquences ;) ;)
tout ce qui est stage où entraînements d'hiver se passe maintenant en Languedoc Roussillon imposant des frais de déplacement et de logement bien plus important :gb :gb
et oui,avant il y avait des stages et entraînements qui se passaient à la bonne franquette pour pas grand chose par tête genre juste 20/25 euros chacun pour la bouffe et l'hébergement :roll: :roll:
l'important était de passer un bon weekend sur l'eau et de progresser ;) ;)

coté régate,à part une où 2 interséries,plus régate saucisson qu'autre chose,ben pas grand chose à se coller sous la dent sans être obligé de se taper des heurs de route
bref,se servir des statistiques de la FFV uniquement des personnes qui régatent (pour moi c'est comme les sondages) est une belle connerie surtout si des licenciés ne régatent pas et justement fait l'effet inverse pratiquement en poussant à naviguer chacun dans son coin;amplifié par l'obligation depuis l'année dernière du certificat médical :sdfds :sdfds
donc si les propriétaires et membres navigants(licenciés) étaient pris en compte,ça serait déjà un pas pour que ceux là ne se sentent pas oubliés;mais aussi ceux qui viennent de temps en temps naviguer avec leur bateau occasionnellement sur un où plusieurs plans d'eau pour les suivre,et faire des stats réaliste sur les pratiquants de la voile et peut être re dynamiser la chose ;) ;)

concernant les associations de classe,ya aussi du boulot à rattraper surtout chez certaines comme as cap corse et corsaire qui on rien compris(si tu prends pas la cotiz,t'est comme un con avec le rafiot que t'a acheté;l'uniqua 420 qui roupille :gb :gb
à l'inverse,chez les yoles OK et les contenders,j'ai même eu des propositions genre on te prête un bateau et tu viens à la régate :mrgreen: :mrgreen:

les statistiques,ça devrait être déjà par les associations de classe et non par la fédé;bref recenser déjà les propriétaires ainsi que leurs bateaux,ainsi que leur pratique afin de les attirer vers la régate,où activités comme stage et perfectionnement ;) ;)

pour donner un exemple,la sacro sainte 5o5 class;la liste des propiétaires n'est absolument pas à jour,et quand on donne les références,nom,pays,numéro du bateau et tout le toutim,ben y se passe pas grand chose sur le site international :roll: :roll:
pourtant j'en avais touché un mot à la présidente il y à 2 ans;mais avec le décès du père,j'avais d'autres choses à penser :roll: :roll:
bref,le référencement des bateaux devrait se faire en national,répercuté à l'international afin que des bateaux comme celui de coucoudou,de gaston,de françois,celui de mon oncle,mon parker et ya-za;et beaucoup d'autres soient référencés ce qui permettrais à la classe d'organiser pas mal de choses et augmenter les COTIZ ;) ;) ;)
et tout le monde serait content ;) ;)
en gros,c'est facilement 10 cinquos sur le forum à référencer,sans compter ceux qui naviguent dans leur cion comme du coup à pareloup,l'alpa airbus où il y en à au moins 3,un à la ganguise et au moins 3 dans le Gers ;) ;)
avec tout ça on pourrait faire un prix midi Pyrénées;et j'en passes,ch'ui sur qu'on peut rassembler 25/30 bateaux facile sur la région ;) ;)
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/