La godille

"Maman les petits bateaux..."
Comment ça marche et qu'est-ce qu'il me faut ?
LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3174
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: La godille

Message par LASEROLOGUE » 14 nov. 2014, 20:04

Il y a eu un article dans la revue des glénans, il y a bien longtemps:

La gondole est dissymétrique (comme une coque de Hobie 16 ou de Prindle), elle n'a pas de tableau arrière et l'aviron unique sur le côté fonctionne sur une dame de nage très particulière en forme de corne (parfois double) en bois .

La rame fonctionne en grande partie comme un aviron latéral classique , mais aussi comme une godille arrière, avec un changement d'incidence de la pale, bref c'est un truc très spécial



LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3174
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: La godille

Message par LASEROLOGUE » 14 nov. 2014, 20:09

Voici l'article de wikipedia sur la technique d'aviron des gondoliers (la vogue vénitienne)...je pige un peu l'italien, mais malgré tout j'ai du mal, surtout qu'il y a plusieurs techniques utilisées sur la lagune de Venise...Un flacon de Chianti classico à qui en fait une traduction (une vraie, pas babelfish) pour le site Forum voile.

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3174
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: La godille

Message par LASEROLOGUE » 14 nov. 2014, 20:22

http://it.wikipedia.org/wiki/Voga_veneta#Con_un_remo" onclick="window.open(this.href);return false;

oops, voici le lien...;en fait sur les espaces libres de la lagune on utilise la vogue latine à deux avirons , avec le rameur qui fait face à l'avant, avec quelques astuces techniques qui remontent au 6° siècle et qui ont été décrites en détail au X° siècle par un texte datant de l'empereur Romain d'Orient Constantin VII Porphyrogénète (9a ne nous rajeunit pas)..

Mais problème , dans les canaux étroits de Venise "intra muros" deux avirons c'est trop large , pas moyen de se croiser sans s'emmêler les avirons, alors on en utilise un seul, avec un bateau dissymétrique...la poussée vers l'avant de l'aviron est propulsive et le retour vers l'arrière est directeur (on corrige la trajectoire à coups de changements d'incidence subtils de la pelle)

La dame de nage ouverte (ou Forcola) est en bois de noyer ou de poirier (qui ne mange pas le bois de l'aviron grâce à son grain lisse et serré) et sa fabrication est tout un art...bref l'Italie est une nation d'artistes

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Amiral Barat
Messages : 12179
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: La godille

Message par olivier81 » 15 nov. 2014, 10:51

salut,pour en revenir à la godille bien de chez nous,de mon coté comme je ne trouvais pas mon bonheur pour ma cara sur la région midi pyrénées;j'ai tout simplement récupéré une vieille rame et un bout de tube alu au club;lequel bout de tube emboîté sur le manche de la rame et vissé m'à permis enfin de re pratiquer la godille ;) ;)
par contre phil (merci au passage pour ce petit sujet);quelle longueur fais ta godille car j'ai bien envie d'en faire une toute belle toute neuve pour remplacer ma version récup qui fais 3M de long :mrgreen: :mrgreen:
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3161
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: La godille

Message par Phil » 15 nov. 2014, 13:20

Elle fait 2,6m.
C'est un peu court pour une effcacité optimale, mais il faut que ca puisse rentrer facilement dans la cara!
Quad j'ai essayé avec mon aviron, il faisait 1,9m, et c'était déjà pas mal!

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1451
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: La godille

Message par pi.r » 15 nov. 2014, 23:21

LASEROLOGUE a écrit :...La dame de nage ouverte (ou Forcola) est en bois de noyer ou de poirier (qui ne mange pas le bois de l'aviron grâce à son grain lisse et serré) et sa fabrication est tout un art...bref l'Italie est une nation d'artistes
de plus il me semble que suivant l'effet recherché, le gondolier utilise différent points d'appuis sur la dite dame de nage , d'où sa forme très belle et surtout très "tarabiscotée" !!

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3161
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: La godille

Message par Phil » 22 nov. 2014, 19:15

Alors j'ai essayé ma godille hier, je valide!
Elle est bien plus puissante que mon aviron standard. Avec le même effort, on va au moins deux fois plus vite.
En godillant sans se fatiguer, on avance gentiment a un peu plus d'un noeud.
En s'énervant, on doit être au double ou au triple.
Je pense que l'idéal pour moi aurait été un aviron de 3m. Du haut de mes presque 2m, il est un poil court.
Je pense que c'est ideal pour quelqu'un de 1m80.
Mais je suis quand-même bien content, c'est super!
Pour finir, l'aviron de godille pèse 3,7 Kg alors que mes avirons de nage pèsent un poil plus de 2 Kg.
Avec les dames de nage, l'ayatollah de la balance que je suis a mesuré une différence de 720gr entre la godille et les avirons.
Comme disent mes potes, c'est plus facile à faire perdre au bateau qu'au barreur!

Avatar de l’utilisateur
Nicolas29
Équipier au rappel
Messages : 47
Inscription : 04 déc. 2014, 10:10
Localisation : Brest

Re: La godille

Message par Nicolas29 » 17 déc. 2014, 13:57

C'est absolument génial la godille ! Etant un petit breton pur beurre, il m'a évidemment fallu apprendre à godiller pour ne pas être exclu du nid familial.
Avec un effort vraiment minime, on arrive à déplacer tout type de canot.
C'est un peu comme le vélo : au début, on s'emmêle dans le mouvement, et puis une fois qu'on l'a dans la peau, on peut ne pas pratiquer pendant des mois, ça revient immédiatement. C'est parfait pour déplacer des petites unités dans des passages étroits, par exemple au mouillage entre des voiliers, là où un aviron de chaque côté seraient trop larges, ou bien même pour faire une petite manoeuvre sur un gros quillard. J'ai vu l'été dernier des gars godiller à 2 sur un vieux gréement de 12 mètres : il y avait 2 trous dans la tableau arrière, et les 2 gars avaient coordonné leur mouvement, c'était superbe (et efficace).

D'ailleurs, ce genre d'appoint me manque sur un dériveur léger. Dans on est déhalé dans le courant, sans vent, et qu'on voit s'éloigner son point d'échouage, on aimerait bien une petite propulsion d'appoint comme une godille. Mais où ranger cela sur un dériveur solo ?

Avatar de l’utilisateur
Adrian
Capitaine expérimenté
Messages : 409
Inscription : 25 févr. 2012, 23:02
Localisation : Dinard, 35
Contact :

Re: La godille

Message par Adrian » 18 déc. 2014, 06:43

Nicolas29 a écrit : D'ailleurs, ce genre d'appoint me manque sur un dériveur léger. Dans on est déhalé dans le courant, sans vent, et qu'on voit s'éloigner son point d'échouage, on aimerait bien une petite propulsion d'appoint comme une godille. Mais où ranger cela sur un dériveur solo ?
Dans ce cas, faire du rocking avec le bon rythme permet d'aller bien plus vite que la godille. Par contre selon le bateau ça peut être un peu fatigant. En RS600 je pouvais faire un mille sans me fatiguer, posé peinard devant le mât, il n'y avait qu'à donner une impulsion du bout des pieds, en accompagnant le mât à la main. Avec le Merlin Rocket on ne peut pas marcher sur le pont avant, il faut pomper en se mettant au rappel sur chaque bord, c'est très efficace mais il faut donner de grands coups de reins à chaque impulsion, ça demande de l'endurance mais quel pied de passer bien lancé devant des bateaux scotchés dans la pétole!
RS600 GBR909
B14 GRB740

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3161
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: La godille

Message par Phil » 23 déc. 2015, 18:40

Je me suis rendu compte que je n'avais pas mis de photos de la godille terminée.
J'y remédie:

Image

Image

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/