[420] Un chantier dans les Pyrénées

Remises en états ou optimisations complètes
Manille
Capitaine souriant et heureux de vivre
Messages : 634
Inscription : 08 mai 2015, 00:34
Localisation : 30

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par Manille » 24 sept. 2017, 11:56

Une belle aventure effectivement qui va vous laisser un paquet de belles images en tête on s’en doute :xc et qui vous donnera probablement envie de recommencer non, du moins je l’espère ;)
Dans ce cas cette première aventure te servira inévitablement, et te permettra de te préparer également, sans doute un peu différemment.
En équipements de sécurité pour un tel raid, une VHF est indispensable pour avoir en permanence un contact avec la terre et autres bateaux.
Le GPS ne sert dans ce cas pas vraiment à donner une distance parcourus (tu as les cartes), mais une position en cas de pb. Tu navigues à vue, donc tu restes dans les alignements des points remarquables que tu as relevés.
Un compas est également indispensable, ainsi que divers matériels de sécurité comme Gaston les as énoncés, et savoir s’en servir. (Petite anecdote, il y a un paquet d’années un « marin » (mais je ne l’appellerai pas comme ça) donc un gâ, fait appel aux secours pour que l’on vienne le chercher, son GPS était tombé en panne et il ne savait pas se servir d’une carte et compas :jk :gfe )

Pour un raide comme ça, à titre d’exemple, on a fait avec des potes plusieurs raids en Bretagne nord, en cata, et déjà jamais partis à un seul bateau, c’est une première règle, ou alors être en contact quasi permanent avec quelqu’un à terre. Nous étions entre 3 et 4 bateaux plus un véhicule à terre qui assurai le ravitaillement et toute la logistique (météo, assurance des points d’accostages prévu,…) en contact entre eux et les bateaux par VHF justement, bref une grosse prépa, et une bonne expérience de navigation pour la majeur partie des équipages.

Tous cela n’est absolument pas une critique à ce que tu viens de faire, bien au contraire, c’est plutôt un encouragement à réitérer, mais avec une préparation qui soit probablement un peu plus pointue, et surtout plus en concordance avec les risques (très nombreux tout de même) auxquels on peut être confronté.

« on » il dit qu’il n’y a pas d’aventure sans audace, mais il est quand même préférable de pouvoir à son retour raconter une bonne aventure, plutôt qu’une qui s’est mal passée.

en tout cas, hâte de voir quelques photos de ton périple ;)


"Donnes moi du vent je te donnerai des milles" (murmures de Joshua à Bernard Moitessier - Cap Horn à la voile)

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 139
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par edez66 » 24 sept. 2017, 13:26

Allez, avant les quelques photos de rab je répond à vos questionnement logiques sur notre prise de risque.

Il est primordiale, comme je l'ai dit d'être bien accompagné et de savoir dire non à l'autre dans ce genre de cas.
Pour le suivi VHF, je me vois mal, bateau retourné aller chercher le micro pour appeler d'éventuelles secours, je préfère mon mobile autour de mon coup surtout aussi près des cotes.
En cas de problème sur le bateau, un malaise un bobo...idem

Concernant les problème physique, je pense que dans l'ordre il y avait:
-Se casser un doigt , un orteil ou s'ouvrir en se coupant->on accoste au plus proche, il y a toujours au moins une plage, meme pourrie tout les kilomètres.
-se casser une jambe, un bras, un troma cranien, bref , du lourd-> appel des secours direct, on rigole plus , si hélico on abandonne le bateau, si bateau de secours on remorque ou on recupère les bidons précieux et on abandonne le bateau.
-un malaise , une hyporthermie, idem

Concernant la casse:
-Casse de mat proche des cotes, on rame , autonomie en bonne santé 2/3h
-Casse de mat loin des cotes , on interpelle un bateau de passage ou on appel les secours
-Prise d'eau importante, on mise sur les bouteilles et on trace au plus cours, on vise une plage si possible, sinon on s'ecrase sur les rochers et on grimpe
-casse de dérive, on a une plaque de pvc et les rame pour bricoler du léger , il y a pas mal de solution sur un bateau pour parrer au plus rapide (decoupe de pond, inversion derive/safran...), si impossible de rentrer on interpelle un bateau ou on appel les secours
-casse de safran, idem

Le pire qu'il pouvait nous arriver:
-casse de dérive ou de mat par tramontane loin des cotes, on affale tout, on limite la prise au vent, on interpelle un navire ou on appel les secours
-pris dans une houle qui nous envois sur la cote rocheuse, si on a le temps on interpelle un bateau ou les secours, on se prépare au crache en prenant le mat comme éperons/encre,et on prie

Mais on a évité ces problèmes en consultant un max la météo.
Pour relativiser un peu tout ça et sans remettre en cause la prise de risque dont vous parlez je vais poser le plan autrement:

Imaginez que ce matin vous voulez sortir avec votre barquette, il fait beau, le temps est calme vous prévoyez 2h au top.
Vous emmenez un bon copain de 90kg et son fils de 30kg qui va squatter au pied du mat toute la sortie.
Vous prévenez le voisin qui vous vois passer et madame qui vous attend pour le repas.
Vous sortez, tous se passe comme prévu .

Décallons un tout petit peu les données exterieur qui n'ont rien a voir avec les conditions de navigation, qui elles restent inchangées.
Vous n'avez pas pris de mobile (erreur), vous n'avez pas dit a quelle heure exactement et ou vous contiez aller (erreur), vous n'aviez jamais navigué avec autant de poids... :?
Tout comme nous, vous vous sentez a l'aise et tirés quelques bords un peu loin du large mais vous êtes sur de vous, et oui des fois ça arrive, et ça marche, ça n'enlève pas le danger mais c'est la qu'est la vie.

Imaginez maintenant que votre femme ne vous attend pas pour manger mais qu'a la place vous lui passerez un coup de fil en arrivant, parce que le gamin de 30kg et le mec de 90kg c'est en fait des bidons , de la bouffe et de l'eau douce..

Je crois que notre sortie était en fait énormément moins risquées que celles que j'ai vu cette été à Arcachon ou les gents embarques leur petit famille sur un truc de 50 ans pas surveillé et qui passe l'été dehors sans surveillance au gré du sel et des malversation en tout genre.
Nous connaissions nos faible limites et avons donc du gérer notre frustration de sortir entre 7 et 12 noeuds seulement, éviter les coups de vents du nords ouest et les houles du sud et de l'est, cela s'est présenté 4 jours sur 7, s'était une belle semaine.

Loin de moi l'idée de proposer à n'importe qui de faire se genre de truc, il faut un peu de cran, beaucoup de calcul de risque et de l'envie.

Pour finir, rappelons qu'en cette saison, la cote est occupée par beau temps de centaines de bateaux en tout genre, le seul moment ou nous avons passer 30mn sans croiser personne c'est au passage du cap Bear sinon il y a toujours eu beaucoup de monde sur l'eau.....septembre = vacances de papi et mamie sur la costa brava.... :gfgf
DSC_0146 (Copier).JPG
DSC_0146 (Copier).JPG (68.74 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0220 (Copier).JPG
DSC_0220 (Copier).JPG (77.04 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0186 (Copier).JPG
DSC_0186 (Copier).JPG (98.72 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0215 (Copier).JPG
DSC_0215 (Copier).JPG (97.49 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0178 (Copier).JPG
DSC_0178 (Copier).JPG (161.6 Kio) Consulté 1786 fois

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 139
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par edez66 » 24 sept. 2017, 13:29

DSC_0159 (Copier).JPG
DSC_0159 (Copier).JPG (107.52 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0175 (Copier).JPG
DSC_0175 (Copier).JPG (81.35 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0239 (Copier).JPG
DSC_0239 (Copier).JPG (80.84 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0240 (Copier).JPG
DSC_0240 (Copier).JPG (132.2 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0167 (Copier).JPG
DSC_0167 (Copier).JPG (46.27 Kio) Consulté 1786 fois

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 139
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par edez66 » 24 sept. 2017, 13:33

DSC_0155 (Copier).JPG
DSC_0155 (Copier).JPG (81.64 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0216 (Copier).JPG
DSC_0216 (Copier).JPG (90.38 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0200 (Copier).JPG
DSC_0200 (Copier).JPG (101.59 Kio) Consulté 1786 fois
DSC_0203 (Copier).JPG
DSC_0203 (Copier).JPG (154.04 Kio) Consulté 1786 fois
Et le capitaine pendant pétole..
DSC_0227 (Copier).JPG
DSC_0227 (Copier).JPG (64.25 Kio) Consulté 1786 fois

Avatar de l’utilisateur
gaston
Poulpe géant des abysses
Messages : 5221
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par gaston » 24 sept. 2017, 13:39

Bon, les copains ont publié avant que j'ai fini... 5 messages et un gros complément sur le premier descriptif... le sujet passionne :lki ... y'a de quoi....

ben j'envoie quand même...
Phil a écrit :Gaston, je suis pas certain que ce soit plus sûr en Foxtrot ou en Caravelle. Quand ça désale, c'est game over en mer.
game over quand ça dessale oui... mais je fais quand même une grosse différence au niveau stabilité dans les gros creux entre un foxtrot ou une cara bien équipée et un "420 ancien" lorsqu'il y a brusque montée de vent à 6-7 noeuds et des creux de 2m et plus avec déferlantes par l'arriére... sur le foxtrott, une vague qui submerge, ç'est pas la mort et l'eau est immédiatement évacué par le puits de dérive ouvert... (faut juste pas oublier de fermer la porte de la cabine :mrgreen: )... et perso, je ne part pas à 5 km des côtes sans un bateau capable de porter un moteur... au cas où...

bien d'accord avec toi pour la balise individuelle... un marin à la baille c'est tout petit... là on le repére... l'équivalent de l'Arva pour les avalanches en montagne... reste que le temps de récupération est limité... 20minutes sous avalanches en montagne... 1h30 en mer.... ça fait pas long quand même... et je sais de quoi je parle pour ce qui est de la montagne... y'a des "trop tard de 10 minutes " qui marquent à vie ceux qui ont eu de la chance... :cry: ..... d'où mon petit côté alarmiste...

une p'tite carte du voyage initiatique de nos marins montagneux...
carte.png
carte.png (179.6 Kio) Consulté 1786 fois
et en attendant les photos... cap Creus, vu du ciel... c'est beau...
14906.jpg
14906.jpg (85.79 Kio) Consulté 1786 fois
001-ES1308N-3952.jpg
001-ES1308N-3952.jpg (125.24 Kio) Consulté 1786 fois
Cala-Galladera-y-calas-al-S-de-Cap-de-Creus.jpg
Cala-Galladera-y-calas-al-S-de-Cap-de-Creus.jpg (144.56 Kio) Consulté 1786 fois
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Manille
Capitaine souriant et heureux de vivre
Messages : 634
Inscription : 08 mai 2015, 00:34
Localisation : 30

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par Manille » 24 sept. 2017, 14:14

De belles photos, vous avez dut vraiment vous régaler, ça me re fait pensé les périples idem en Bretagne nord :P

Pour la VHF, j'y revient car un portable c'est très bien, mais la VHF t'est en contacte avec TOUS les navires, alors qu'un portable t'as qu'un seul interlocuteur.
Donc lequel choisir? Bin s'équiper des 2 dans une aventure comme ça.

En tous cas merci à toi de nous faire partager ton périple ;)
"Donnes moi du vent je te donnerai des milles" (murmures de Joshua à Bernard Moitessier - Cap Horn à la voile)

Avatar de l’utilisateur
gaston
Poulpe géant des abysses
Messages : 5221
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par gaston » 24 sept. 2017, 14:31

edez66 a écrit : Je crois que notre sortie était en fait énormément moins risquées que celles que j'ai vu cette été à Arcachon ou les gents embarques leur petit famille sur un truc de 50 ans pas surveillé et qui passe l'été dehors sans surveillance au gré du sel et des malversation en tout genre.
bien d'accord avec ça... l'an dernier dans le golfe du Morbihan, 6 personnes bien agées sans gilet et un capitaine debout à l'arriére d'un bateau gonflable qui promenait tout ce petit monde au moteur 4 chevaux... boudin du bateau à 4cm de la surface, et ma pomme qui arrive droit dessus à fond les ballons en cinquo sous spi... l'équipier me prévient un peu tard : "y a un bateau devant"... le dis bateau était à 5m... j’abats, on dessale... et la capitaine mes dis doucement: "j'vous avez pas vu"... :o :shock: :o

j'imagine pas la suite si on lui rentre dedans... mais ça aurait pu être la cata... j'ai un peu raconté ma vie au Capitaine :evil: ... en lui signalant quand même de se magner de rejoindre une plage en passant loin des gros bateau à touriste... parce qu'avec les vagues du sillage, son boudin flottant n'y survivrait pas... il a continué comme si de rien n'était.... :shock: affligeant.... :roll: :cry: :roll:

Merci pour les belles photos... et te vexes pas si on réagit un peu précautionneux... Comme tu dis, sur un forum voile, on encouragera pas n'importe qui à partir dans ce genre d'aventure assez aléatoire... et secrètement, on est peut être un peu jaloux aussi... ;) Nostalgie de notre jeunesse casse cou ou rien ne pouvait nous arriver puisqu'on étaient jeunes et en forme... :roll:

euh... j'ai pas trés bien saisi l'histoire de madame qui t'attend pas pour le repas et Monsieur qui part pour une p'tite sortie avec deux potes sans prévenir madame que les deux potes sont en fait des bidons de 50 litres plein de bouffe... y sont fachés ou quoi???? :lol:
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3173
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par Phil » 24 sept. 2017, 17:40

Gaston, t'as raison de comparer l'EPIRB à l'ARVA. C'est pareil, ça peux sauver la vie. L'idéal étant évidemment de ne jamais en avoir besoin.

Moi je trouve que notre ami etait bien préparé et que même si il y a toujours un risque, il était calculé.
Sauf quand il est à 5km des côtes ou là, ça fait 4 km de plus que le maximum raisonnable. J'ai déjà fait 2,5km des côtes en Caravelle dans 20Knots, c'est déjà couillon, alors 5...
Pour le reste, j'applaudi!

Avatar de l’utilisateur
edez66
Barreur aguerri
Messages : 139
Inscription : 27 juil. 2017, 14:43
Localisation : 66

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par edez66 » 24 sept. 2017, 18:00

Phil a écrit :
Moi je trouve que notre ami etait bien préparé et que même si il y a toujours un risque, il était calculé.
Sauf quand il est à 5km des côtes ou là, ça fait 4 km de plus que le maximum raisonnable. J'ai déjà fait 2,5km des côtes en Caravelle dans 20Knots, c'est déjà couillon, alors 5...
Pour le reste, j'applaudi!
Oui , j'admet la prise de risque mais pour ce moment précis, si nous n'avions pas pris cette décision, nous serions tombé en panne de vent avant de pouvoir arrivé dans un site sûr pour camper, et nous aurions du tirer des bords pour remonter au vent (tres faible)sur la moitié du trajet....étant donné la météo parfaite pour un quasis travers de ce moment, nous avons joué sans trop craindres de perdre...
Dernière modification par edez66 le 24 sept. 2017, 18:06, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
gaston
Poulpe géant des abysses
Messages : 5221
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: [420] Un chantier dans les Pyrénées

Message par gaston » 24 sept. 2017, 18:05

Oui oui... moi aussi... une fois tout ça dit... j'applaudi... et j'envie... ;)
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/