La voile au JO de Paris 2024 ?

Thème de prédilection : la mer... mais pas que...
Avatar de l’utilisateur
olivier81
Caphornier intergalactique
Messages : 12010
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par olivier81 » 05 mai 2018, 19:34

merci de le signaler car je n'en ai pas trouvé de traces en faisant une recherche ce matin :shock: :shock:

d'ailleurs la ffv vient tout juste de publier pour le défi kite de gruissan ;) ;)


le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

Avatar de l’utilisateur
gaston
Poulpe géant des abysses
Messages : 5016
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par gaston » 12 mai 2018, 15:24

pour poursuivre dans le sujet, une discussion en cours sur Breizhskiff... avec un membre qui fait partie du "Working party" (groupe de travail) mis en place par comité World Sailing, instance décisionnelle pour les choix concernant la voile au JO

voir ici : http://forums.breizhskiff.com/index.php ... 4?start=25" onclick="window.open(this.href);return false;

je donne mon avis de nostalgique en bas de la derniére page... mais le sujet est intéressant à lire en entier... ça dit bien ce que recouvre les JO au delà de l'aspect sportif : une vitrine avec un aspect financier déterminant... ;)
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Avatar de l’utilisateur
gaston
Poulpe géant des abysses
Messages : 5016
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par gaston » 12 mai 2018, 16:20

Phil a écrit :Au niveau du coût, un kite ou une planche, c'est moins cher qu'un deriveur.
Niveau démocratisation, c'est plus facile d'accès.

Quand à nos clubs, en France, il faut voir les choses en face. Il y a peu de clubs qui régatent vraiment et lorsque c'est le cas, ça tient surtout à quelques membres.
Phil, la démocratisation du Kite et la facilité d'accés, c'est à voir de plus prés...
Plus facile au niveau coup : ok ... mais ça concerne surtout ceux qui veulent être propriétaire de leur support... sinon, concernant le cout du dériveur, entre 110 et 180euros de quotis au club et je peux naviguer sur laser, 420, 470, quata et autre support pendant toute l'année... qui dit mieux???

Plus facile au niveau mise en oeuvre :
ok si on vit en bord de mer (on arrive on s'installe et on surf sans contrainte... une fois fini on remballe.. pas d'affiliation club... pas de contrainte ni d'engagement associatif... Liiiiiibre...)
Mais plus difficile pour ceux qui vivent à l'intérieur des terres... lac interdit au kite... ou espace réservé à la pratique... autorisation de naviguer si affilier à un club dans beaucoup de coin...

Mais la démocratisation au sens d'ouverture à un large public, ça reste à voir...
L'aspect technique du machin en refroidira plus d'un... et le kite comme porte d'entrée dans la pratique de la voile, c'est pas vraiment une pédagogie qui fonctionne... Le succés du Kite tient surtout à l'heure actuelle à son aspect fun et à sa pratique sans contrainte et solitaire... bien dans l'air du temps...

Pour le sujet concernant les JO, l'introduction du kite comme série olympique "voile" :shock: :? serait (selon les défenseurs de ce choix) surtout liée au fait que c'est un sport en plein développement avec beaucoup de compétiteur et surtout avec des médaillables potentiels plus nombreux que pour des bateaux plus anciens, avec peu de pratiquants tournés vers la compétition (et donc beaucoup moins de médaillables potentiels)... Pas intéressant pour faire vitrine de la nation au niveau voile Olympique, critère déterminant pour obtenir ensuite les subventions qui servent à faire vivre la voile dans chaque pays... et donc, on enléve le 470, le finn et le laser (classe moins dans le vent... pas assez de compétiteur) des séries olympiques pour privilégier la PAV et le Kite (les pratiques qui montent)... L'enjeu semble donc essentiellement financier... l'aspect sportif étant lui trés secondaire... (voir les arguments dans le sujet Breizhskiff)

Pour faire court : le kite et la PAV seraient les supports à la mode indispensables pour faire entrer de l'argent via les subventions de l'état... Argent qui servirait ensuite au niveau des fédés pour faire vivre la voile en général...
j'ajoute ici : "si les choix fédéraux posés sont fait de façon à servir le développement de la voile sur des .... bateaux... :mrgreen: .... le Kite n'étant pas pour moi un ... bateau... mais une "planche à aile"... ;)"
Dernière modification par gaston le 12 mai 2018, 17:15, modifié 1 fois.
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3108
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par LASEROLOGUE » 12 mai 2018, 16:37

Perso , je trouve débile de tout vouloir changer, surtout pour des supports (le vilain mot) coûteux et élitistes.

Intégrer le Kite n'est pas une mauvaise idée mais pas au détriment de la planche à voile ou des séries populaires.

Le laser est à peu près incontournable comme support de régate,il est répandu sur toute la planète et le niveau est un vrai étalon question tactique, stratégie et forme physique. c'est vrai que le monopole de constructeur pose problème surtout depuis le rachat par ce salopard de Fazad Rastregar qui pompe des bénéfs et asphyxie le chantier.

Les skiffs ont eu leur heure de gloire mais ne sont déjà plus la merveille à la mode, objectivement le 49 er est une chasse gardée de quelques pays riches avec une grosse tradition voile. On pourrait les remplacer par un skiff à foils pas trop extrême qui serait une concession à ceux qui croient que la régate c'est avant tout de l'innovation technique façon formule 1

Le catamaran Nacra à dérives foil est aussi un coûteux joujou...la solution intelligente serait de mettre ce brave dinosaure de Hobie 16 que tout le monde connaît et qui est assez spectaculaire dans la brise (surtout avec le spi) pour être télégénique.

Le finn fait un peu double emploi avec le Laser standard...et c'est un dinosaure, mais surtout un bateau très cher. Les finnistes sont souvent des ex du laser standard qui ont pris du poids pour aller sur finn

Le 470 était populaire...dans les années 70 et en France seulement...avec la course à l'armement il est devenu franchement chérot...AMHA et n'en déplaise à Nicolas, c'est lui qui devrait sortir,

La planche à voile reste abondamment pratiquée....mais la pratique réelle ce n'est pas la régate entre bouées, plutôt le free ride.


Il y a une tentative française d'introduire la course au large...çà veut dire retomber dans l'aberration des coûteux ports de plaisance olympiques spécialement construits et pas écolos du tout (mais avec big pognon pour les bétonneurs.
Ce serait aussi une manière de rester dans l'entre-soi des nations riches.


La téle et le format télévisé est un faux débat, c'est à la télé de s'adapter au sport (avec des drones et un commentateur pas trop con c'est facile, si on veut bien s'en donner le mal)

Et quant à dire que la pratique du Laser est en dégringolade c'est ....totalement faux , c'est lui qui fait les plus grosses lignes de départ (partout dans le monde) avec l'optimist.

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3108
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par LASEROLOGUE » 12 mai 2018, 16:49

Changer pour changer, c'est parfois aussi une belle connerie (voir l'america Cup à laquelle plus personne, y compris dans le milieu voile ne comprend rien) trop de changements de format en vingt ans trop de controverses...


Concernant la planche à voile sa pratique est plutôt en très large régression depuis la période glorieuse des années 80 et ce qui a le plus régressé partout, c'est la régate entre 3 bouées...ce n'est plus un support qui monte, les chiffres de l'industrie sont là pour le montrer...il y a eu un incroyable gâchis à ce niveau (abandon de la monotypie , puis de la jauge open qui était vraiment prévue pour les parcours sur bouées.
Le problème c'est que la planche slalom, free-ride (la pratique qu est restée mais qui est menacée par le kite) demande un bon gros minimum de vent (dans les 12 à 15 noeuds) ratrement présents (hors spots bien spécifiques) sur les plans d'eau des JO.

Le Kite s'en sort un peu mieux, il peut s'accomoder à la rigueur de 8à 10 Kts de vent .

Il serait peut être malin de découpler la glisse de la régate en triangle : La voile à Marseille et la planche /Kite sur un spot fonctionnant à tout coup , genre Torbole au lac de Garde (c'est en Italie, d'accord, mais les JO c'est international)

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1787
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par Nicolas » 12 mai 2018, 16:59

Les clubs lambda financent la fédé via les licences mais ne reçoivent AUCUNE subvention de la fédé.

Les clubs lambda ne peuvent recevoir des subventions de l'Etat ou des collectivités que pour des actions liées à la politique de cohésion sociale, en direction de certains publics (féminines, handis, quartiers défavorisés....).
Ces subventions n'ont absolument rien à voir avec la voile olympique.

Il me semble que Andy Hunt, le patron executif de WorldSailing n'est pas un marin. Seulement un business man et apparemment, c'est contagieux.

Courir après l'audimat, c'est risquer de perdre son âme. Pourquoi le kite devrait s'imposer au détriment d'un voilier ? Quand les Finn et les 470 ont régaté au large de Rio dans 4m de houle et 25n, aucune télé n'était là !

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3108
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par LASEROLOGUE » 12 mai 2018, 17:01

Et quant au forum Breizskiff (qui est le joujou de Cédric Fraboulet, dont personne n'a voulu ni dans la liste hénard ni dans la liste dénecheau lors des élections à la FFV ) il n'est pas objecvtif du tout, il passe son temps à taper sur les séries anciennes , sur le Laser qu'il veut dégommer au profit de l'aero..et à promouvoir une vision élitiste du sport , qu'il s'imagine plus médiatisable (une belle foutaise) et plus générateur de spectaccle et de droits télé...

En fait les working parties à l'ISAF / Word sailing sont des paniers de crabe et il n'est pas rare qu'un meeting l'année d'après remette les pendules à l'heure quand le plus manoeuvrier des lobbyistes a fait passer une proposition manifestement débile

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1787
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par Nicolas » 12 mai 2018, 17:08

Y aura bcp de Nacra et de 49er africains ? Les mondiaux de kite ont distribué des titres à combien de nations différentes ?

Supprimer les bateaux les moins couteux, c'est pas vraiment aider les pays émergents à la voile.
Promouvoir le kite, c'est tuer le sport de la voile là où il est émergent. Le developpement du kite ne saurait favoriser la promotion de la voile en général.
Les riders ne sont pas des marins et ne souhaitent pas le devenir.
Alors qu'un laseriste ou un 470iste pourra faire marcher n'importe quel voilier.
Et c'est des bateaux qu'on trouve partout, y compris en école de voile dans les petits clubs.
Voir des Laser et des 470 aux JO, ça parle aux pratiquants du dimanche.

Avatar de l’utilisateur
Phil
Légende du Forum
Messages : 3100
Inscription : 31 mars 2011, 23:04
Localisation : Lac du Salagou (34)

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par Phil » 12 mai 2018, 20:03

J'ai à peu près le même avis que Lasero, le Laser et la RSX sont des engins populaires et relativement peu coûteux qui ont leurs places aux JO.
Le kite est un sport démocratisé avec des clubs, un circuit sympa (festikite par ici) et n'est pas trop cher. Il a sa place aux JO. Pour rappel, c'est la fédé qui n'en voulait pas au début.
Pour le 470 au JO, c'est très bien et je préfère regarder ça que les 49er.
Le cata mixte c'est vraiment cool aussi.
Après, foils ou pas, moi je m'en moque.

Avatar de l’utilisateur
Baaat
Loup de mer mystérieux
Messages : 957
Inscription : 15 oct. 2016, 21:28
Localisation : Nantes - 44

Re: La voile au JO de Paris 2024 ?

Message par Baaat » 12 mai 2018, 21:48

Le kite comme démocratisation de la voile, c'est quand même compliqué : il faut à minima compter 500 euros de formation de base, rajouter un bon millier d'euros, si ce n'est plus pour le matos. Et pour ce prix, on n'a qu'une aile, adaptée à une plage de vent.
Et si tu n'habites pas à dix minutes du spot en ayant un boulot très flexible, tu n'es jamais sur l'eau... Parceque la météo n'est pas en adéquation avec ton matos.

Pour 2000 euros, on a un laser d'occase tout à fait valable pour la régate en fédéral.... Je ne compte pas le coût de la formation de base qui est négligeable, en tout cas comparable à celui de presque n'importe quel sport.


Après, supprimer les "dinosaures", pourquoi pas, mais pour quelle alternative?

Le 470 ça coûte cher en effet mais ne souffre pas des dispositions anti-trust. Et les bateaux des champions se recyclent très bien en bateaux de futurs champions. (Cf les opérations menées entre autres par Nico : monter sur le bateau de Fernanda Oliveira, sans quitter son plan d'eau habituel, c'est la classe et ça nourrit l'envie d'aller plus loin)

Malgré son âge, le 470 est un bateau ultra polyvalent: il peut être accastillé très simplement pour les débutants mais peut aussi être "complexifié" pour satisfaire les compétiteurs. À rating égal, il y a bien le RS500 mais inadapté aux débutants et fabriqué par un seul chantier...


Si les fédés nationales rentrent dans ce jeu de supprimer la voile légère aux JO, c'est clair qu'elles suppriment toute leur filière de formation.
Les JO restent le Graal pour tout sportif de haut niveau.
Tu commence l'optimist à 6 ans, pour ensuite évoluer de support en support.
Le kite tout gamin, j'imagine que c'est plus compliqué...

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/