ForumVoile.com

Les dernières réponses sur les sujets du forum

Les sujets actifs sur le forum

Les mises à jour

Un Figaro 6 surnommé "Loch Ness"
Misurarca - Jeu 18 Oct 2018, 11:15
J'ouvre un nouveau fil sur la restauration / construction de notre Figaro 6 Herbulot désormais surnommé "loch Ness" !
:mrgreen:
:gfgf

On croit le voir, on l'imagine à l'eau mais ... Rien à l'horizon soeur Anne, il n'est jamais visible sur l'eau !

Nous avons "hérité" d'un voilier Figaro 6 Herbulot il y a quelques longues années.
Rapatrié après 500Km, nous l'avons stocké sur une base nautique pour en entamer la réfection finition.

Ayant navigué en habitable sur des petits voiliers et un Océanis 41 et Sun Odyssey 36i, nous nous sommes fait une liste de ce que l'on souhaite et de ce que l'on ne souhaite pas, et partons sur cette petite expérience pour nos travaux, en tenant compte de la taille de notre immense yacht de 6,10m de long et 2,45 m (je crois) de large.
Ce qui au final fait petit dedans mais très grand dehors (pour le tractage, la peinture, les travaux etc)

La coque parait terminée, tout comme une partie de l'intérieur comme les bancs du carré, les boiseries du triangle avant, la table non montée, le puits de dérive. Un panneau ouvrant (hublot) trônait déja sur le pont, la baille a mouillage est construite, il y a 3 taquets d'installés, les hublots latéraux sont à poste.

Il ne restait donc plus qu'a finir quelques petites bricoles:

-trouver un mat, étai, haubans, bôme, drisses
-faire un capot de descente et fermetures et glissières
-faire des cales pieds de pavois et cales pieds de cockpit
-faire des mains courantes
-trouver balcons avant et arrière et les installer
-Trouver et installer des taquets arrières
-fabriquer un safran repliable, une tête de safran et l'accastillage de fixation
-Fabriquer une dérive et son mécanisme de relevage
-acheter des voiles
-acheter et monter des rails de génois, rail de GV, palans chariots et autres accessoires
-construire un davier avant, un capot de baille à mouillage fonctionnel
-Faire un pied de mât adapté à notre programme
-démonter, ré-étanchéifier et remonter les hublots qui fuient
-accastillage de pont à installer (réas taquets pour bouts et bloqueurs)
-trouver et installe une échelle de bain pour la sécurité (le franc bord du tableau est élevé)
-trouver et installer une dame de nage (on aime bien les nageuses :gfgf )
-installer un hublot sur le panneau de descente pour l'aération et la lumière
-Installer un aérateur au dessus de la cuisine pour évacuer au plus vite et éviter la condensation

Peindre la coque et le pont et prévoir l'anti-dérapant de pont

-Fabriquer et installer une épontille et un tube où passera le bout de relevage de dérive
-construire des équipets-dossiers pour plus de rangements et de confort pour le dos
-construire un petit vaisselier et une cuisine adaptée avec rangements pour les petites choses et de quoi bloquer le réchaud qui
ne sera pas sur cardan pour l'instant
-installer un nable + tuyaux + évent + bidon + évier +robinet + pompe a pied
-installer de l'éclairage sur accus AA / LR6
-fabriquer coussins + housses + dossiers du carré + housses
-fabriquer matelas du triangle avant + housses
-fabriquer des petits équipets pour le triangle avant
-fabriquer des rangements + petite table à carte pliante à tribord avec logement pour les cartes derrière
-fabriquer une petite marche de descente
-finir la table pliante du carré avec un système pliant fiable
-installer un beau miroir pour madame, avec des petits équipets en dessous ainsi qu'installer les petits éqquipets indispensables
près de la descente pour jumelles, lampes de poche couteaux etc
-Découper quelques autres ouvertures pour accéder sous les banquettes du carré
-ponçage de tout l'intérieur (la vieille peinture n'avait pas été poncée, d'ou des reliefs "grattants" et prenant la poussière) et
re-peinture de l'ensemble

Peut être ai-je oublié quelque chose...

Nous travaillons donc en plein air, soumis aux aléas de la météo.
Par confort, contrairement à ce que font les autres, nous avons travaillé en premier sur l'intérieur, pour pouvoir nous y installer, nous y abriter en cas de pluie ou y faire la sieste ;) 8-) posting.php?mode=post&f=73#
Nous n'avons pas regretté ce choix mais...

Mais c'est quand même un vrai handicap de travailler dehors et à une demi-heure de chez soi !

Chaque pièce découpée doit faire un aller retour pour contrôle, si c'est raté (ça a été de nombreuses fois le cas) on attends le week-end suivant pour essayer la pièce V2 :shock: :gfe

Plusieurs "ratages" nous ont fait perdre beaucoup de temps (j'ai quelques pièces à refaire cet hiver, nous n'en sommes pas satisfaits) comme un premier anti-dérapant (billes soupoudrées sur la peinture) qui nous blessait les yeux, nous avons tout reponçé-repeint, sans parler des pièces mal réalisées par une entreprise et franchement inutilisables etc... etc...

Nous aurions souhaité le mettre à l'eau en octobre, mais nous sommes très loin du compte !
Certaines pièces sont difficiles à trouver, d'autres sont chères, et certains travaux ont demandé un travail de dingues pour arriver à un résultat moyen.

Par exemple, la dérive fabriquée sur mesure avait un léger défaut au milieu.
Ce qui n'était rien par rapport aux GROS défauts du puit de dérive !!!
:gfe
Il était un peu trop court et une des parois légèrement en biais, et le revêtement intérieur (résine) trop proéminant, de plus il y avait un léger décalage de quelques mm entre les deux parties du lest, ce qui accentuait le problème !
:gfe
Un grand coup de déprime a flotté pendant une semaine sur l'équipage !
On a pas été loin de faire un gros feu de bois !!!

La construction amateur réserve beaucoup de surprises :cry: :roll: :gb !

Voilà pour le préambule...

>> voir le sujet sur le forum

sortie dans le golfe du morbihan
coucoudou - Jeu 18 Oct 2018, 10:41
Je ne monte qu'avec le propriétaire.......

>> voir le sujet sur le forum

Comment retirer seul la dérive d'un bateau de plus de 200kg
LASEROLOGUE - Jeu 18 Oct 2018, 10:39
Autre méthode : une grosse branche d'arbre qui a le bon goût de partir assez loin à l'horizontale (ou un balcon en saillie) et un palan de hobie cat à 6 brins avec 30 M de bout,donc 5 M de course totale, on fait des merveilles , moi quand je suis seul en finnde saison au club je fais comme çà pour empiler les coques des bateaux de sécu (des bostons Whaler, pas légers ou le New matic

>> voir le sujet sur le forum

Aloes 18
Misurarca - Jeu 18 Oct 2018, 10:33
Salut !
Le petit bridge étanche Nikon fonctionne encore mais donne très souvent des résultats décevants, car il n'est pas bon en basses lumières, et quand il ne fait pas beau et que ça bouge sur l'eau...

La première semaine (c'est un boitier dit antichoc 2 mètres) je l'ai cogné en montant sur un vieux 420...
Le 420 a bien résisté :mrgreen: mais l'inox (ou imitation inox ?) s'est enfoncé sur le bord de l'optique.
:gb
Cette année, je ne sais trop quand et sur quoi, un deuxième choc a encore plus enfoncé cette optique juste exactement au même endroit !
:gfgf
Mais il fonctionne encore, pour combien de temps ?

>> voir le sujet sur le forum

Tête de safran explosée !
LASEROLOGUE - Jeu 18 Oct 2018, 10:32
l'aluminium utilisé par la fonderie qui bossait avec le chantier Gouteron pour les 445 était notoirement de la merde, là c'est le plus ancien modèle, poli, hérité des anciens simoun en contreplaqué ployé, devenus des raretés
il y a eu ensuite deux modèles plus modernes pour les 445 avec des formes au design plus moderne dont la dernière avait un renfort nervuré en étoile autour de l'axe.
Du temps où on avait une flottille de 445 aiu club (années 70) on en cassait régulièrement, on en a fait ressouder (tant bien que mal , avec le procédé castollin, puis à l'argon, mais çà ne tenait jamais, en plus l'entraxe des aiguillots est assez faible , plus que sur le 420 et la pale force plus.

Il faut gérer le bateau par gîte et contregite plus qu'avec la barre.

Tu dois pouvoir trouver un gouvernail qui va bien sur Leboncoin, il me semble que j'en ai vu un récemment (en fait un lot de gouvernails de dériveur)

Les gros trous c'est pour les anciens aiguillots des 445 (en bronze, bonjour l'antiquité!) après ils ont fait des aiguillots en acier inox, plus solides et plus fins , tu devrais pouvoir en récupérer sur une épave de 445 (çà ne manque pas) ou chez Nord Voile àlaon , en discutant avec Mr Denizart

bon courage

>> voir le sujet sur le forum

Tête de safran explosée !
LASEROLOGUE - Jeu 18 Oct 2018, 10:28
l'aluminium utilisé par la fonderie qui bossait avec le chantier Gouteron pour les 445 était notoirement de la merde, là c'est le plus ancien modèle, poli, hérité des anciens simoun en contreplaqué ployé, devenus des raretés
il y a eu ensuite deux modèles plus modernes pour les 445 avec des formes au design plus moderne dont la dernière avait un renfort nervuré en étoile autour de l'axe.
Du temps où on avait une flottille de 445 aiu club (années 70) on en cassait régulièrement, on en a fait ressouder (tant bien que mal , avec le procédé castollin, puis à l'argon, mais çà ne tenait jamais, en plus l'entraxe des aiguillots est assez faible , plus que sur le 420 et la pale force plus.

Il faut gérer le bateau par gîte et contregite plus qu'avec la barre.

Tu dois pouvoir trouver un gouvernail qui va bien sur Leboncoin, il me semble que j'en ai vu un récemment (en fait un lot de gouvernails de dériveur)

bon courage

>> voir le sujet sur le forum

Lunettes de vue
Misurarca - Jeu 18 Oct 2018, 10:22
Un petit retour après les navigations de ce printemps et été 2018;

Finalement, même pas peur, je porte par tous les temps mes lunettes à montures chères n°1, mais monture quasi incassables car la monture peut se tordre presque dans tous les sens...
Reste qu'on les raye un peu et le sel n'aide pas !

J'ai opté pour les protections solaire " a clip" qui se glissent sur la monture.
Très emm... à fixer sans salir les verres avec des gros doigts malhabiles, mais en habitable c'est très pratique, on relève les solaires pour entrer en cabine et vice-versa en ressortant.
C'est pas très beau, il faut aussi ne pas oublier que l'on a relevé les verres solaires (pour ne pas les cogner) et deux verres l'un derrière l'autre = 2x plus de taches et poussières.

Concernant les cordons... Ma compagne en a "perdus" 3 ou 4 cette année, tous simplement c'est de la m... soit ils ne tiennent pas, soit ils cassent très vite juste à l'endroit ou ils sont fixés sur les branches, des fois en 15 minutes !
A proscrire totalement !
Les "gros" cordons flottants en néoprène ou je ne sais quoi sont bien plus efficaces et solides, malheureusement le seul ex. que nous avions est resté à la maison et comme nous n'étions que dans des petits ports mal achalandés nous n'en avons pas retrouvés.

Reste le problème de savoir où "caser" ces lunettes lorsque l'on doit les enlever pour regarder dans les jumelles !
Je n'ai pas trouvé de solution miracle, les poches de la veste de quart sont grandes mais pas toujours exemptes de poussières ou sel.
:xc

>> voir le sujet sur le forum

Les fiches bateaux :

Nb fiches : 267 - Nb archi. : 117

Les clubs/plans d'eau

Nb fiches : 187